HODOI ELEKTRONIKAI
Du texte à l'hypertexte

ÉSOPE, Les Fables, quatrième partie (fables 151 à 200)

σὺ



Texte grec :

[194] (Version A)
Λέαινα καὶ ἀλώπηξ.
Λέαινα ὀνειδιζομένη ὑπὸ ἀλώπεκος ἐπὶ τῷ διὰ παντὸς ἕνα τίκτειν·
"Ἕνα, ἔφη, ἀλλὰ λέοντα." Ὅτι τὸ καλὸν οὐκ ἐν πλήθει δεῖ μετρεῖν,
ἀλλὰ πρὸς ἀρετὴν ἀφορᾶν.
(Version B)
Λέαινα καὶ ὗς.
Φασὶν ὗν καυχωμένην ἀγέλην παίδων ἔχουσαν εἰπεῖν τῇ λεαίνῃ·
Πόσους παῖδας σὺ γεννᾷς; Ἡ δὲ εἶπεν· Ἕνα μέν, ἀλλὰ γενναῖον. Ὅτι
κρείσσων εἷς ῥώμῃ σώματος καὶ ἀνδρείᾳ ἢ καὶ φρονήσει διαφέρων ἢ
πολλοὶ δειλοὶ καὶ ἄνανδροι ἢ καὶ ἄφρονες.

Traduction française :

[194] LA LIONNE ET LE RENARD Un renard reprochait à une lionne de ne jamais mettre au monde qu'un seul petit. «Un seul, dit-elle, mais un lion.» Il ne faut pas mesurer le mérite sur la quantité, mais avoir regard à la vertu.





Recherches | Texte | Lecture | Liste du vocabulaire | Index inverse | Menu | Site AESOPICA

 
UCL |FLTR |Itinera Electronica |Bibliotheca Classica Selecta (BCS) |
Responsable académique : Alain Meurant
Analyse, design et réalisation informatiques : B. Maroutaeff - J. Schumacher

Dernière mise à jour : 26/05/2005