HODOI ELEKTRONIKAI
Du texte à l'hypertexte

ÉSOPE, Les Fables, quatrième partie (fables 151 à 200)

ἀφανῆ



Texte grec :

[186] Κύων κωδωνοφορῶν.
Λάθρᾳ κύων ἔδακνε. Τούτῳ δὲ ὁ δεσπότης κώδωνα ἐκρέμασεν, ὥστε
πρόδηλον εἶναι τοῖς πᾶσι. Οὗτος δὲ τὸν κώδωνα σείων ἐν τῇ ἀγορᾷ
ἠλαζονεύετο. Γραῦς δὲ κύων εἶπεν αὐτῷ· "Τί φαντάζῃ; οὐ δι' ἀρετὴν
τοῦτον φορεῖς, ἀλλὰ δι' ἔλεγχον τῆς κεκρυμμένης σου κακίας."
Ὅτι οἱ τῶν ἀλαζόνων κενόδοξοι τρόποι πρόδηλοί εἰσι δηλοῦντες τὴν
ἀφανῆ κακίαν.

Traduction française :

[186] LE CHIEN A LA SONNETTE Un chien mordait à la sourdine. Son maître lui pendit une sonnette, pour le signaler à tout le monde. Or lui, secouant sa sonnette, faisait le glorieux sur la place publique. Une vieille chienne lui dit : «Qu'as-tu à te pavaner? Ce n'est point à cause de ta vertu que tu portes cette sonnette, mais bien pour dénoncer ta méchanceté cachée.» Les manières glorieuses des fanfarons laissent voir visiblement leur méchanceté secrète.





Recherches | Texte | Lecture | Liste du vocabulaire | Index inverse | Menu | Site AESOPICA

 
UCL |FLTR |Itinera Electronica |Bibliotheca Classica Selecta (BCS) |
Responsable académique : Alain Meurant
Analyse, design et réalisation informatiques : B. Maroutaeff - J. Schumacher

Dernière mise à jour : 26/05/2005