HODOI ELEKTRONIKAI
Du texte à l'hypertexte

Thucydide, Histoire de la Guerre du Péloponnèse, livre I

Μήδους



Texte grec :

[1,86] 'Τοὺς μὲν λόγους τοὺς πολλοὺς τῶν Ἀθηναίων οὐ γιγνώσκω· ἐπαινέσαντες γὰρ πολλὰ ἑαυτοὺς οὐδαμοῦ ἀντεῖπον ὡς οὐκ ἀδικοῦσι τοὺς ἡμετέρους ξυμμάχους καὶ τὴν Πελοπόννησον· καίτοι εἰ πρὸς τοὺς Μήδους ἐγένοντο ἀγαθοὶ τότε, πρὸς δ' ἡμᾶς κακοὶ νῦν, διπλασίας ζημίας ἄξιοί εἰσιν, ὅτι ἀντ' ἀγαθῶν κακοὶ γεγένηνται. ἡμεῖς δὲ ὁμοῖοι καὶ τότε καὶ νῦν ἐσμέν, καὶ τοὺς ξυμμάχους, ἢν σωφρονῶμεν, οὐ περιοψόμεθα ἀδικουμένους οὐδὲ μελλήσομεν τιμωρεῖν· οἱ δ' οὐκέτι μέλλουσι κακῶς πάσχειν. ἄλλοις μὲν γὰρ χρήματά ἐστι πολλὰ καὶ νῆες καὶ ἵπποι, ἡμῖν δὲ ξύμμαχοι ἀγαθοί, οὓς οὐ παραδοτέα τοῖς Ἀθηναίοις ἐστίν, οὐδὲ δίκαις καὶ λόγοις διακριτέα μὴ λόγῳ καὶ αὐτοὺς βλαπτομένους, ἀλλὰ τιμωρητέα ἐν τάχει καὶ παντὶ σθένει. καὶ ὡς ἡμᾶς πρέπει βουλεύεσθαι ἀδικουμένους μηδεὶς διδασκέτω, ἀλλὰ τοὺς μέλλοντας ἀδικεῖν μᾶλλον πρέπει πολὺν χρόνον βουλεύεσθαι. ψηφίζεσθε οὖν, ὦ Λακεδαιμόνιοι, ἀξίως τῆς Σπάρτης τὸν πόλεμον, καὶ μήτε τοὺς Ἀθηναίους ἐᾶτε μείζους γίγνεσθαι μήτε τοὺς ξυμμάχους καταπροδιδῶμεν, ἀλλὰ ξὺν τοῖς θεοῖς ἐπίωμεν ἐπὶ τοὺς ἀδικοῦντας.'

Traduction française :

[1,86] LXXXVI. - "Aux longs discours des Athéniens, je n'entends rien ; ils ont fait longuement leur propre éloge, mais ils n'ont rien répondu sur la question des injustices commises à l'endroit de nos alliés et du Péloponnèse. S'ils se sont montrés valeureux contre les Mèdes et s'ils se montrent maintenant coupables envers nous, ils doivent être doublement punis, pour avoir ainsi dégénéré. Pour nous, tels nous avons été, tels nous sommes maintenant encore. Et si nous sommes sages, nous ne laisserons pas maltraiter nos alliés et nous nous empresserons de prendre leur défense. Il ne faut plus qu'on les malmène. Si les autres ont en quantité de l'argent, des navires, de la cavalerie, nous avons de braves alliés, qu'il ne faut pas livrer aux Athéniens. Il ne faut pas non plus trancher la question par des jugements et des discours, car ce n'est pas en paroles que nous sommes attaqués ; châtions au contraire nos agresseurs rapidement et avec toutes nos forces. Puisque nous sommes leurs victimes, qu'on ne vienne pas soutenir que c'est à nous qu'il convient de délibérer ; c'est à ceux qui se proposent de commettre l'injustice qu'il convient de délibérer longtemps. Votez donc la guerre, Lacédémoniens, d'une façon digne de Sparte et ne laissez pas les Athéniens développer leur puissance. N'abandonnez pas vos alliés, et, avec l'aide des dieux, marchons contre les coupables."





Recherches | Texte | Lecture | Liste du vocabulaire | Index inverse | Menu | site de Philippe Remacle

 
UCL |FLTR |Itinera Electronica |Bibliotheca Classica Selecta (BCS) |
Responsable académique : Alain Meurant
Analyse, design et réalisation informatiques : B. Maroutaeff - J. Schumacher

Dernière mise à jour : 29/09/2005