HODOI ELEKTRONIKAI
Du texte à l'hypertexte

Thucydide, Histoire de la Guerre du Péloponnèse, livre I

πολύ



Texte grec :

[1,84] καὶ τὸ βραδὺ καὶ μέλλον, ὃ μέμφονται μάλιστα ἡμῶν, μὴ αἰσχύνεσθε. σπεύδοντές τε γὰρ σχολαίτερον ἂν παύσαισθε διὰ τὸ ἀπαράσκευοι ἐγχειρεῖν, καὶ ἅμα ἐλευθέραν καὶ εὐδοξοτάτην πόλιν διὰ παντὸς νεμόμεθα. καὶ δύναται μάλιστα σωφροσύνη ἔμφρων τοῦτ' εἶναι· μόνοι γὰρ δι' αὐτὸ εὐπραγίαις τε οὐκ ἐξυβρίζομεν καὶ ξυμφοραῖς ἧσσον ἑτέρων εἴκομεν· τῶν τε ξὺν ἐπαίνῳ ἐξοτρυνόντων ἡμᾶς ἐπὶ τὰ δεινὰ παρὰ τὸ δοκοῦν ἡμῖν οὐκ ἐπαιρόμεθα ἡδονῇ, καὶ ἤν τις ἄρα ξὺν κατηγορίᾳ παροξύνῃ, οὐδὲν δὴ μᾶλλον ἀχθεσθέντες ἀνεπείσθημεν. πολεμικοί τε καὶ εὔβουλοι διὰ τὸ εὔκοσμον γιγνόμεθα, τὸ μὲν ὅτι αἰδὼς σωφροσύνης πλεῖστον μετέχει, αἰσχύνης δὲ εὐψυχία, εὔβουλοι δὲ ἀμαθέστερον τῶν νόμων τῆς ὑπεροψίας παιδευόμενοι καὶ ξὺν χαλεπότητι σωφρονέστερον ἢ ὥστε αὐτῶν ἀνηκουστεῖν, καὶ μὴ τὰ ἀχρεῖα ξυνετοὶ ἄγαν ὄντες τὰς τῶν πολεμίων παρασκευὰς λόγῳ καλῶς μεμφόμενοι ἀνομοίως ἔργῳ ἐπεξιέναι, νομίζειν δὲ τάς τε διανοίας τῶν πέλας παραπλησίους εἶναι καὶ τὰς προσπιπτούσας τύχας οὐ λόγῳ διαιρετάς. αἰεὶ δὲ ὡς πρὸς εὖ βουλευομένους τοὺς ἐναντίους ἔργῳ παρασκευαζόμεθα· καὶ οὐκ ἐξ ἐκείνων ὡς ἁμαρτησομένων ἔχειν δεῖ τὰς ἐλπίδας, ἀλλ' ὡς ἡμῶν αὐτῶν ἀσφαλῶς προνοουμένων. πολύ τε διαφέρειν οὐ δεῖ νομίζειν ἄνθρωπον ἀνθρώπου, κράτιστον δὲ εἶναι ὅστις ἐν τοῖς ἀναγκαιοτάτοις παιδεύεται.

Traduction française :

[1,84] LXXXIV. - "Quant à cette lenteur et à cette temporisation qu'on nous reproche, n'en rougissez pas. La hâte à entreprendre la guerre, quand on n'est pas préparé, n'aboutit qu'à une plus grande lenteur à la terminer. De plus nous habitons une ville libre et dont la réputation est tout à fait illustre ; et c'est ce qui fait que notre sagesse peut être pleine de raison. C'est par là que seuls nous ne montrons pas d'insolence dans le succès et que nous cédons moins que d'autres à l'infortune. Nous ne nous laissons pas emporter par les flatteries de ceux qui nous poussent au danger contre notre propre sentiment et nous n'obéissons pas davantage à l'irritation que nous procurent les plaintes dont on nous aiguillonne. Aussi, par la sagesse de notre constitution, sommes-nous à la fois valeureux à la guerre et sages dans nos résolutions, parce que le sentiment de l'honneur prend généralement sa source dans la sagesse et le courage dans l'honnêteté. Nous sommes de bon consul, parce que nous avons été élevés trop simplement pour mépriser les lois et avec une sévérité trop grande pour leur désobéir ; moins versés que d'autres dans les connaissances oiseuses, nous ignorons l'art de critiquer avec de belles phrases les préparatifs d'autrui, sans nous préoccuper de mettre nos actes d'accord avec nos paroles. Nous pensons aussi que l'intelligence des autres vaut sensiblement la nôtre et que ce ne sont pas les paroles qui fixent les incertitudes du hasard. Ne cessons pas d'opposer à des adversaires qu'on doit supposer animés de bonnes résolutions, des préparatifs effectifs. Ne plaçons pas nos espérances dans les fautes qu'ils peuvent commettre, mais dans la sagesse de nos prévisions. Car l'homme, sachez-le, ne diffère pas sensiblement de l'homme, et celui-là l'emporte qui a été formé par les plus rudes circonstances.





Recherches | Texte | Lecture | Liste du vocabulaire | Index inverse | Menu | site de Philippe Remacle

 
UCL |FLTR |Itinera Electronica |Bibliotheca Classica Selecta (BCS) |
Responsable académique : Alain Meurant
Analyse, design et réalisation informatiques : B. Maroutaeff - J. Schumacher

Dernière mise à jour : 29/09/2005