HODOI ELEKTRONIKAI
Du texte à l'hypertexte

Thucydide, Histoire de la Guerre du Péloponnèse, livre I

ὁρῶ



Texte grec :

[1,80] 'Καὶ αὐτὸς πολλῶν ἤδη πολέμων ἔμπειρός εἰμι, ὦ Λακεδαιμόνιοι, καὶ ὑμῶν τοὺς ἐν τῇ αὐτῇ ἡλικίᾳ ὁρῶ, ὥστε μήτε ἀπειρίᾳ ἐπιθυμῆσαί τινα τοῦ ἔργου, ὅπερ ἂν οἱ πολλοὶ πάθοιεν, μήτε ἀγαθὸν καὶ ἀσφαλὲς νομίσαντα. εὕροιτε δ' ἂν τόνδε περὶ οὗ νῦν βουλεύεσθε οὐκ ἂν ἐλάχιστον γενόμενον, εἰ σωφρόνως τις αὐτὸν ἐκλογίζοιτο. πρὸς μὲν γὰρ Πελοποννησίους καὶ τοὺς ἀστυγείτονας παρόμοιος ἡμῶν ἡ ἀλκή, καὶ διὰ ταχέων οἷόν τε ἐφ' ἕκαστα ἐλθεῖν· πρὸς δὲ ἄνδρας οἲ γῆν τε ἑκὰς ἔχουσι καὶ προσέτι θαλάσσης ἐμπειρότατοί εἰσι καὶ τοῖς ἄλλοις ἅπασιν ἄριστα ἐξήρτυνται, πλούτῳ τε ἰδίῳ καὶ δημοσίῳ καὶ ναυσὶ καὶ ἵπποις καὶ ὅπλοις καὶ ὄχλῳ ὅσος οὐκ ἐν ἄλλῳ ἑνί γε χωρίῳ Ἑλληνικῷ ἐστίν, ἔτι δὲ καὶ ξυμμάχους πολλοὺς φόρου ὑποτελεῖς ἔχουσι, πῶς χρὴ πρὸς τούτους ῥᾳδίως πόλεμον ἄρασθαι καὶ τίνι πιστεύσαντας ἀπαρασκεύους ἐπειχθῆναι; πότερον ταῖς ναυσίν; ἀλλ' ἥσσους ἐσμέν· εἰ δὲ μελετήσομεν καὶ ἀντιπαρασκευασόμεθα, χρόνος ἐνέσται. ἀλλὰ τοῖς χρήμασιν; ἀλλὰ πολλῷ πλέον ἔτι τούτου ἐλλείπομεν καὶ οὔτε ἐν κοινῷ ἔχομεν οὔτε ἑτοίμως ἐκ τῶν ἰδίων φέρομεν.

Traduction française :

[1,80] LXXX. - "Moi aussi, Lacédémoniens, j'ai participé à bien des guerres. Bien des gens de mon âge que j'aperçois ici en peuvent dire autant. Ce n'est donc pas faute d'expérience, comme tant d'autres, qu'ils désireront la guerre, la croyant utile et sans danger. A y bien réfléchir, ce qui fait l'objet de vos délibérations actuelles n'est pas de peu d'importance : quand il ne s'agit que des Péloponnésiens dans les États nos voisins, nos forces sont sensiblement égales aux leurs et nous pouvons les atteindre sur tous les points. Mais comment déclarer la guerre à la légère à des gens dont le territoire est éloigné, qui de plus ont une grande expérience des choses de la mer, qui sont abondamment pourvus de richesses particulières et publiques, de navires, de cavalerie, d'armes de toute sorte, disposent d'une population plus nombreuse qu'aucune contrée de la Grèce et ont beaucoup d'alliés tributaires ? Et sur quoi compterions-nous pour les attaquer avant d'être prêts ? Sur notre marine ? Mais sur ce point nous leur sommes inférieurs. Si nous voulons nous entraîner sur mer et leur opposer une flotte, il faudra du temps. Alors, par nos finances ? Mais sur ce point ils ont une grande avance sur nous ; nous n'avons pas de trésor fédéral et nul n'est disposé à contribuer de ses deniers aux frais de la guerre.





Recherches | Texte | Lecture | Liste du vocabulaire | Index inverse | Menu | site de Philippe Remacle

 
UCL |FLTR |Itinera Electronica |Bibliotheca Classica Selecta (BCS) |
Responsable académique : Alain Meurant
Analyse, design et réalisation informatiques : B. Maroutaeff - J. Schumacher

Dernière mise à jour : 29/09/2005