HODOI ELEKTRONIKAI
Du texte à l'hypertexte

Thucydide, Histoire de la Guerre du Péloponnèse, livre I

ἀφεστῶτα



Texte grec :

[1,61] Ἦλθε δὲ καὶ τοῖς Ἀθηναίοις εὐθὺς ἡ ἀγγελία τῶν πόλεων ὅτι ἀφεστᾶσι, καὶ πέμπουσιν, ὡς ᾔσθοντο καὶ τοὺς μετ' Ἀριστέως ἐπιπαριόντας, δισχιλίους ἑαυτῶν ὁπλίτας καὶ τεσσαράκοντα ναῦς πρὸς τὰ ἀφεστῶτα, καὶ Καλλίαν τὸν Καλλιάδου πέμπτον αὐτὸν στρατηγόν, οἲ ἀφικόμενοι ἐς Μακεδονίαν πρῶτον καταλαμβάνουσι τοὺς προτέρους χιλίους Θέρμην ἄρτι ᾑρηκότας καὶ Πύδναν πολιορκοῦντας. προσκαθεζόμενοι δὲ καὶ αὐτοὶ τὴν Πύδναν ἐπολιόρκησαν μέν, ἔπειτα δὲ ξύμβασιν ποιησάμενοι καὶ ξυμμαχίαν ἀναγκαίαν πρὸς τὸν Περδίκκαν, ὡς αὐτοὺς κατήπειγεν ἡ Ποτείδαια καὶ ὁ Ἀριστεὺς παρεληλυθώς, ἀπανίστανται ἐκ τῆς Μακεδονίας, καὶ ἀφικόμενοι ἐς Βέροιαν κἀκεῖθεν ἐπὶ Στρέψαν καὶ πειράσαντες πρῶτον τοῦ χωρίου καὶ οὐχ ἑλόντες ἐπορεύοντο κατὰ γῆν πρὸς τὴν Ποτείδαιαν, τρισχιλίοις μὲν ὁπλίταις ἑαυτῶν, χωρὶς δὲ τῶν ξυμμάχων πολλοῖς, ἱππεῦσι δὲ ἑξακοσίοις Μακεδόνων τοῖς μετὰ Φιλίππου καὶ Παυσανίου· ἅμα δὲ νῆες παρέπλεον ἑβδομήκοντα. κατ' ὀλίγον δὲ προϊόντες τριταῖοι ἀφίκοντο ἐς Γίγωνον καὶ ἐστρατοπεδεύσαντο.

Traduction française :

[1,61] LXI. - Immédiatement la nouvelle parvint à Athènes que les villes s'étaient soulevées. En apprenant que les troupes commandées par Aristeus étaient arrivées, Athènes envoie contre les villes révoltées deux mille hoplites et quarante vaisseaux. A leur tête se trouvait Callias, fils de Calliadès, avec quatre autres stratèges. Arrivés en Macédoine ils rencontrent les mille hoplites qui y étaient déjà et qui, maîtres de Thermè, assiégeaient Pydna. Ils se joignirent à eux et assiégèrent Pydna. Comme l'affaire de Pydna les pressait et qu'Aristeus était arrivé, ils se voient contraints de conclure une convention et une alliance avec Perdiccas. Enfin ils lèvent le camp et évacuent la Macédoine. Ils arrivent à Béroea, de là marchent sur Strepsa et tentent de s'emparer de cette ville. N'ayant pu la prendre, ils s'avancent par terre vers Potidée, avec les trois mille hoplites athéniens, un grand nombre d'alliés et six cents cavaliers macédoniens, commandés par Philippos et Pausanias ; pendant ce temps, soixante-dix vaisseaux longeaient la côte. En marchant à petites étapes, ils parvinrent le troisième jour à Gigônos où ils établirent leur camp (59).





Recherches | Texte | Lecture | Liste du vocabulaire | Index inverse | Menu | site de Philippe Remacle

 
UCL |FLTR |Itinera Electronica |Bibliotheca Classica Selecta (BCS) |
Responsable académique : Alain Meurant
Analyse, design et réalisation informatiques : B. Maroutaeff - J. Schumacher

Dernière mise à jour : 29/09/2005