HODOI ELEKTRONIKAI
Du texte à l'hypertexte

Thucydide, Histoire de la Guerre du Péloponnèse, livre I

λαβεῖν



Texte grec :

[1,54] Τοιαῦτα τῶν Ἀθηναίων ἀποκριναμένων οἱ μὲν Κορίνθιοι τόν τε πλοῦν τὸν ἐπ' οἴκου παρεσκευάζοντο καὶ τροπαῖον ἔστησαν ἐν τοῖς ἐν τῇ ἠπείρῳ Συβότοις· οἱ δὲ Κερκυραῖοι τά τε ναυάγια καὶ νεκροὺς ἀνείλοντο τὰ κατὰ σφᾶς ἐξενεχθέντα ὑπό τε τοῦ ῥοῦ καὶ ἀνέμου, ὃς γενόμενος τῆς νυκτὸς διεσκέδασεν αὐτὰ πανταχῇ, καὶ τροπαῖον ἀντέστησαν ἐν τοῖς ἐν τῇ νήσῳ Συβότοις ὡς νενικηκότες. γνώμῃ δὲ τοιᾷδε ἑκάτεροι τὴν νίκην προσεποιήσαντο· Κορίνθιοι μὲν κρατήσαντες τῇ ναυμαχίᾳ μέχρι νυκτός, ὥστε καὶ ναυάγια πλεῖστα καὶ νεκροὺς προσκομίσασθαι, καὶ ἄνδρας ἔχοντες αἰχμαλώτους οὐκ ἐλάσσους χιλίων ναῦς τε καταδύσαντες περὶ ἑβδομήκοντα ἔστησαν τροπαῖον· Κερκυραῖοι δὲ τριάκοντα ναῦς μάλιστα διαφθείραντες, καὶ ἐπειδὴ Ἀθηναῖοι ἦλθον, ἀνελόμενοι τὰ κατὰ σφᾶς αὐτοὺς ναυάγια καὶ νεκρούς, καὶ ὅτι αὐτοῖς τῇ τε προτεραίᾳ πρύμναν κρουόμενοι ὑπεχώρησαν οἱ Κορίνθιοι ἰδόντες τὰς Ἀττικὰς ναῦς, καὶ ἐπειδὴ ἦλθον οἱ Ἀθηναῖοι, οὐκ ἀντεπέπλεον ἐκ τῶν Συβότων, διὰ ταῦτα τροπαῖον ἔστησαν.

Traduction française :

[1,54] LIV. - Telle fut la réponse des Athéniens. Les Corinthiens alors se disposèrent à retourner chez eux et dressèrent un trophée à Sybota, mais sur le continent. Les Corcyréens recueillirent les débris de vaisseaux et les morts qui avaient été portés dans leur direction par le courant et le vent ; celui-ci s'était élevé pendant la nuit et les avait dispersés. En signe de victoire ils élevèrent, eux aussi, un trophée à Sybota, dans l'île. Ainsi des deux côtés, on s'attribua la victoire ; et voici pourquoi les Corinthiens avaient eu l'avantage dans le combat jusqu'à la nuit ; ils avaient pu recueillir la plupart des débris de leurs vaisseaux et de leurs morts ; ils avaient fait au moins mille prisonniers ; ils avaient coulé environ soixante-dix vaisseaux ; aussi élevèrent-ils un trophée. Les Corcyréens de leur côté avaient détruit environ trente bâtiments ; après l'arrivée des Athéniens, ils avaient recueilli aussi les débris des vaisseaux et leurs morts ; la veille les Corinthiens, à la vue des vaisseaux athéniens, avaient fait marche arrière, puis s'étaient retirés ; une fois les Athéniens sur le lieu du combat, ils n'avaient pas quitté l'abri de Sybota. Telles furent leurs raisons d'ériger un trophée. Ainsi, des deux parts, on estimait avoir remporté la victoire.





Recherches | Texte | Lecture | Liste du vocabulaire | Index inverse | Menu | site de Philippe Remacle

 
UCL |FLTR |Itinera Electronica |Bibliotheca Classica Selecta (BCS) |
Responsable académique : Alain Meurant
Analyse, design et réalisation informatiques : B. Maroutaeff - J. Schumacher

Dernière mise à jour : 29/09/2005