HODOI ELEKTRONIKAI
Du texte à l'hypertexte

Thucydide, Histoire de la Guerre du Péloponnèse, livre I

εἰρήνης



Texte grec :

[1,139] Λακεδαιμόνιοι δὲ ἐπὶ μὲν τῆς πρώτης πρεσβείας τοιαῦτα ἐπέταξάν τε καὶ ἀντεκελεύσθησαν περὶ τῶν ἐναγῶν τῆς ἐλάσεως· ὕστερον δὲ φοιτῶντες παρ' Ἀθηναίους Ποτειδαίας τε ἀπανίστασθαι ἐκέλευον καὶ Αἴγιναν αὐτόνομον ἀφιέναι, καὶ μάλιστά γε πάντων καὶ ἐνδηλότατα προύλεγον τὸ περὶ Μεγαρέων ψήφισμα καθελοῦσι μὴ ἂν γίγνεσθαι πόλεμον, ἐν ᾧ εἴρητο αὐτοὺς μὴ χρῆσθαι τοῖς λιμέσι τοῖς ἐν τῇ Ἀθηναίων ἀρχῇ μηδὲ τῇ Ἀττικῇ ἀγορᾷ. οἱ δὲ Ἀθηναῖοι οὔτε τἆλλα ὑπήκουον οὔτε τὸ ψήφισμα καθῄρουν, ἐπικαλοῦντες ἐπεργασίαν Μεγαρεῦσι τῆς γῆς τῆς ἱερᾶς καὶ τῆς ἀορίστου καὶ ἀνδραπόδων ὑποδοχὴν τῶν ἀφισταμένων. τέλος δὲ ἀφικομένων τῶν τελευταίων πρέσβεων ἐκ Λακεδαίμονος, Ῥαμφίου τε καὶ Μελησίππου καὶ Ἀγησάνδρου, καὶ λεγόντων ἄλλο μὲν οὐδὲν ὧν πρότερον εἰώθεσαν, αὐτὰ δὲ τάδε ὅτι 'Λακεδαιμόνιοι βούλονται τὴν εἰρήνην εἶναι, εἴη δ' ἂν εἰ τοὺς Ἕλληνας αὐτονόμους ἀφεῖτε,' ποιήσαντες ἐκκλησίαν οἱ Ἀθηναῖοι γνώμας σφίσιν αὐτοῖς προυτίθεσαν, καὶ ἐδόκει ἅπαξ περὶ ἁπάντων βουλευσαμένους ἀποκρίνασθαι. καὶ παριόντες ἄλλοι τε πολλοὶ ἔλεγον ἐπ' ἀμφότερα γιγνόμενοι ταῖς γνώμαις καὶ ὡς χρὴ πολεμεῖν καὶ ὡς μὴ ἐμπόδιον εἶναι τὸ ψήφισμα εἰρήνης, ἀλλὰ καθελεῖν, καὶ παρελθὼν Περικλῆς ὁ Ξανθίππου, ἀνὴρ κατ' ἐκεῖνον τὸν χρόνον πρῶτος Ἀθηναίων, λέγειν τε καὶ πράσσειν δυνατώτατος, παρῄνει τοιάδε.

Traduction française :

[1,139] CXXXIX. - Telles furent les sommations faites et reçues par les Lacédémoniens au cours de leur première ambassade pour l'expulsion des sacrilèges. Les Lacédémoniens revinrent une seconde fois à Athènes et réclamèrent la levée du siège de Potidée et l'indépendance d'Égine. Mais ils mettaient comme condition primordiale et essentielle pour le maintien de la paix l'abrogation du décret relatif aux Mégariens ; ce décret leur interdisait l'accès des ports soumis à la domination athénienne et du marché d'Athènes. Les Athéniens ne voulurent ni accepter les autres conditions ni abroger le décret : ils reprochaient aux Mégariens d'exploiter le territoire non borné de la terre sacrée et d'accueillir les esclaves fugitifs. Finalement arriva à Athènes une dernière ambassade, composée de Ramphias, de Mélésippos et d'Agésandros. Ces envoyés n'articulèrent aucun des griefs ordinaires et se contentèrent de dire : "Les Lacédémoniens veulent la paix ; elle ne subsistera qu'à la condition que les Athéniens respectent l'indépendance des Grecs" Les Athéniens convoquèrent l'assemblée ; et purent exprimer leur avis. On décida de donner, une fois pour toutes après délibération, réponse aux Lacédémoniens. Bien des assistants prirent la parole et les avis se trouvèrent partagés : les uns pensaient que la guerre était inévitable ; les autres, qu'il ne fallait pas faire du décret un obstacle à la paix et conseillaient son abrogation. Enfin Périclès, fils de Xanthippos, s'avança à la tribune. C'était alors l'homme le plus influent d'Athènes, le plus habile dans la parole et l'action. Voici les conseils qu'il donna aux Athéniens :





Recherches | Texte | Lecture | Liste du vocabulaire | Index inverse | Menu | site de Philippe Remacle

 
UCL |FLTR |Itinera Electronica |Bibliotheca Classica Selecta (BCS) |
Responsable académique : Alain Meurant
Analyse, design et réalisation informatiques : B. Maroutaeff - J. Schumacher

Dernière mise à jour : 29/09/2005