HODOI ELEKTRONIKAI
Du texte à l'hypertexte

Thucydide, Histoire de la Guerre du Péloponnèse, livre I

Κορινθίων



Texte grec :

[1,105] Ἀθηναίοις δὲ ναυσὶν ἀποβᾶσιν ἐς Ἁλιᾶς πρὸς Κορινθίους καὶ Ἐπιδαυρίους μάχη ἐγένετο, καὶ ἐνίκων Κορίνθιοι. καὶ ὕστερον Ἀθηναῖοι ἐναυμάχησαν ἐπὶ Κεκρυφαλείᾳ Πελοποννησίων ναυσί, καὶ ἐνίκων Ἀθηναῖοι. πολέμου δὲ καταστάντος πρὸς Αἰγινήτας Ἀθηναίοις μετὰ ταῦτα ναυμαχία γίγνεται ἐπ' Αἰγίνῃ μεγάλη Ἀθηναίων καὶ Αἰγινητῶν, καὶ οἱ ξύμμαχοι ἑκατέροις παρῆσαν, καὶ ἐνίκων Ἀθηναῖοι καὶ ναῦς ἑβδομήκοντα λαβόντες αὐτῶν ἐς τὴν γῆν ἀπέβησαν καὶ ἐπολιόρκουν, Λεωκράτους τοῦ Στροίβου στρατηγοῦντος. ἔπειτα Πελοποννήσιοι ἀμύνειν βουλόμενοι Αἰγινήταις ἐς μὲν τὴν Αἴγιναν τριακοσίους ὁπλίτας πρότερον Κορινθίων καὶ Ἐπιδαυρίων ἐπικούρους διεβίβασαν, τὰ δὲ ἄκρα τῆς Γερανείας κατέλαβον καὶ ἐς τὴν Μεγαρίδα κατέβησαν Κορίνθιοι μετὰ τῶν ξυμμάχων, νομίζοντες ἀδυνάτους ἔσεσθαι Ἀθηναίους βοηθεῖν τοῖς Μεγαρεῦσιν ἔν τε Αἰγίνῃ ἀπούσης στρατιᾶς πολλῆς καὶ ἐν Αἰγύπτῳ· ἢν δὲ καὶ βοηθῶσιν, ἀπ' Αἰγίνης ἀναστήσεσθαι αὐτούς. οἱ δὲ Ἀθηναῖοι τὸ μὲν πρὸς Αἰγίνῃ στράτευμα οὐκ ἐκίνησαν, τῶν δ' ἐκ τῆς πόλεως ὑπολοίπων οἵ τε πρεσβύτατοι καὶ οἱ νεώτατοι ἀφικνοῦνται ἐς τὰ Μέγαρα Μυρωνίδου στρατηγοῦντος. καὶ μάχης γενομένης ἰσορρόπου πρὸς Κορινθίους διεκρίθησαν ἀπ' ἀλλήλων, καὶ ἐνόμισαν αὐτοὶ ἑκάτεροι οὐκ ἔλασσον ἔχειν ἐν τῷ ἔργῳ. καὶ οἱ μὲν Ἀθηναῖοι (ἐκράτησαν γὰρ ὅμως μᾶλλον) ἀπελθόντων τῶν Κορινθίων τροπαῖον ἔστησαν· οἱ δὲ Κορίνθιοι κακιζόμενοι ὑπὸ τῶν ἐν τῇ πόλει πρεσβυτέρων καὶ παρασκευασάμενοι, ἡμέραις ὕστερον δώδεκα μάλιστα ἐλθόντες ἀνθίστασαν τροπαῖον καὶ αὐτοὶ ὡς νικήσαντες. καὶ οἱ Ἀθηναῖοι ἐκβοηθήσαντες ἐκ τῶν Μεγάρων τούς τε τὸ τροπαῖον ἱστάντας διαφθείρουσι καὶ τοῖς ἄλλοις ξυμβαλόντες ἐκράτησαν.

Traduction française :

[1,105] CV. - Les Athéniens, qui avaient débarqué sur le territoire d'Halies, livrèrent combat aux Corinthiens et aux Epidauriens ; les Corinthiens furent vainqueurs. Ensuite devant Cecryphaleia, la flotte athénienne combattit la flotte péloponnésienne. La victoire resta aux Athéniens. Les Athéniens firent ensuite la guerre aux habitants d'Égine un grand combat naval eut lieu, en vue d'Égine, entre Athéniens et Eginètes, qu'assistaient leurs alliés respectifs. Les Athéniens furent vainqueurs ; ils capturèrent soixante -dix vaisseaux, débarquèrent et sous le commandement de Lé0cratès, fils de Stroebos, assiégèrent la ville. Les Péloponnésiens, voulant venir au secours des Eginètes, firent passer dans l'île trois cents hoplites qui auparavant avaient combattu à côté des Corinthiens et des Epidauriens ; ils s'emparèrent de la position élevée de Géraneia. Puis, les Corinthiens descendirent en Mégaride avec leurs alliés ; ils pensaient que les Athéniens seraient dans l'impossibilité de venir au secours des Mégariens, car une grande partie de leur armée se trouvait à Égine et en Égypte ; ils espéraient au moins, si les Athéniens les secouraient, les voir quitter Égine. Les Athéniens ne firent pas appel à leurs troupes du siège d'Égine ; mais les classes les plus âgées et les plus jeunes restées à Athènes quittèrent la ville et se dirigèrent vers Mégare sous la conduite de Myr0nidès. La bataille qu'ils livrèrent aux Corinthiens fut indécise et les deux partis se séparèrent, chacun d'eux estimant qu'il avait remporté la victoire. Les Athéniens, qui toutefois avaient eu plutôt l'avantage, élevèrent un trophée après la retraite des Corinthiens. Ceux-ci furent raillés par les vieillards demeurés dans la ville, mirent douze jours environ pour se préparer, puis revinrent élever, en face eux aussi, un trophée, comme s'ils avaient été vainqueurs. Les Athéniens sortirent de Mégare et massacrèrent les ennemis qui cherchaient à élever le trophée, puis en vinrent aux mains avec les autres qui furent défaits.





Recherches | Texte | Lecture | Liste du vocabulaire | Index inverse | Menu | site de Philippe Remacle

 
UCL |FLTR |Itinera Electronica |Bibliotheca Classica Selecta (BCS) |
Responsable académique : Alain Meurant
Analyse, design et réalisation informatiques : B. Maroutaeff - J. Schumacher

Dernière mise à jour : 29/09/2005