HODOI ELEKTRONIKAI
Du texte à l'hypertexte

Platon, Protagoras

Page 309

  Page 309

[309] PROTAGORAS (309a) (ΕΤ.) Πόθεν, Σώκρατες, φαίνῃ; δῆλα δὴ ὅτι ἀπὸ κυνηγεσίου τοῦ περὶ τὴν Ἀλκιβιάδου ὥραν; καὶ μήν μοι καὶ πρῴην ἰδόντι καλὸς μὲν ἐφαίνετο ἀνὴρ ἔτι, ἀνὴρ μέντοι, Σώκρατες, ὥς γ´ ἐν αὐτοῖς ἡμῖν εἰρῆσθαι, καὶ πώγωνος ἤδη ὑποπιμπλάμενος. (ΣΩ.) Εἶτα τί τοῦτο; οὐ σὺ μέντοι Ὁμήρου ἐπαινέτης εἶ, (309b) ὃς ἔφη χαριεστάτην ἥβην εἶναι τοῦ πρῶτον ὑπηνήτου, ἣν νῦν Ἀλκιβιάδης ἔχει; (ΕΤ.) Τί οὖν τὰ νῦν; παρ´ ἐκείνου φαίνῃ; καὶ πῶς πρός σε νεανίας διάκειται; (ΣΩ.) Εὖ, ἔμοιγε ἔδοξεν, οὐχ ἥκιστα δὲ καὶ τῇ νῦν ἡμέρᾳ· καὶ γὰρ πολλὰ ὑπὲρ ἐμοῦ εἶπε βοηθῶν ἐμοί, καὶ οὖν καὶ ἄρτι ἀπ´ ἐκείνου ἔρχομαι. ἄτοπον μέντοι τί σοι ἐθέλω εἰπεῖν· παρόντος γὰρ ἐκείνου, οὔτε προσεῖχον τὸν νοῦν, ἐπελανθανόμην τε αὐτοῦ θαμά. (309c) (ΕΤ.) Καὶ τί ἂν γεγονὸς εἴη περὶ σὲ κἀκεῖνον τοσοῦτον πρᾶγμα; οὐ γὰρ δήπου τινὶ καλλίονι ἐνέτυχες ἄλλῳ ἔν γε τῇδε τῇ πόλει. (ΣΩ.) Καὶ πολύ γε. (ΕΤ.) Τί φῄς; ἀστῷ ξένῳ; (ΣΩ.) Ξένῳ. (ΕΤ.) Ποδαπῷ; (ΣΩ.) Ἀβδηρίτῃ. (ΕΤ.) Καὶ οὕτω καλός τις ξένος ἔδοξέν σοι εἶναι, ὥστε τοῦ Κλεινίου ὑέος καλλίων σοι φανῆναι; (ΣΩ.) Πῶς δ´ οὐ μέλλει, μακάριε, τὸ σοφώτατον κάλλιον φαίνεσθαι; (ΕΤ.) Ἀλλ´ σοφῷ τινι ἡμῖν, Σώκρατες, ἐντυχὼν πάρει; (309d) (ΣΩ.) Σοφωτάτῳ μὲν οὖν δήπου τῶν γε νῦν, εἴ σοι δοκεῖ σοφώτατος εἶναι Πρωταγόρας. (ΕΤ.) τί λέγεις; Πρωταγόρας ἐπιδεδήμηκεν; (ΣΩ.) Τρίτην γε ἤδη ἡμέραν. (ΕΤ.) Καὶ ἄρτι ἄρα ἐκείνῳ συγγεγονὼς ἥκεις; [309] Protagoras (Les Sophistes) PERSONNAGES DU DIALOGUE : d’abord UN AMI DE SOCRATE ET SOCRATE ; ensuite HIPPOCRATE, PROTAGORAS, ALCIBIADE, CRITIAS, PRODICOS, HIPPIAS (309a) L’AMI DE SOCRATE I. — D’où viens-tu, Socrate ? sans doute de la chasse, de la chasse à la beauté d’Alcibiade ? A dire vrai, je l’ai vu il n’y a pas longtemps, et je trouve que c’est toujours un bel homme, mais un homme pourtant, soit dit entre nous, Socrate, et déjà bien barbu. SOCRATE Eh bien ! qu’est-ce que cela fait ? n’es-tu pas de l’avis d’Homère qui a dit que l’âge le plus charmant était celui du premier duvet, justement l’âge d’Alcibiade ? L’AMI DE SOCRATE Alors, à quel point en es-tu ? Viens-tu de le quitter ? Comment le jeune homme est-il disposé à ton égard ? SOCRATE Bien, ce me semble, et aujourd’hui mieux que jamais ; car il a pris mon parti plus d’une fois, et je viens seulement de le quitter. Je vais cependant te dire une chose qui te surprendra : c’est qu’en sa présence je n’ai pas fait attention à lui, et que j’ai oublié souvent qu’il était là. L’AMI DE SOCRATE Qu’est-ce qui peut bien vous être arrivé de si grave à tous deux ? tu n’as pourtant pas rencontré de plus beau garçon que lui, du moins dans notre ville ? SOCRATE Si, beaucoup plus beau. L’AMI DE SOCRATE Que dis-tu ? Est-ce un Athénien ou un étranger ? SOCRATE Un étranger. L’AMI DE SOCRATE D’où est-il ? SOCRATE D’Abdère. L’AMI DE SOCRATE Et cet étranger t’a paru si beau qu’il surpasse à tes yeux le fils de Clinias ? SOCRATE Et comment, mon cher, le plus sage ne paraîtrait-il pas le plus beau ? L’AMI DE SOCRATE Ah ! c’est un sage que tu as rencontré en venant ici ? SOCRATE Oui, et le plus sage sans contredit des hommes de ce temps, si tu crois que Protagoras mérite ce titre. L’AMI DE SOCRATE Oh ! que dis-tu ? Protagoras est ici ? SOCRATE Depuis deux jours. L’AMI DE SOCRATE Et c’est avec lui que tu étais tout à l’heure ?


Recherches | Texte | Lecture | Liste du vocabulaire | Index inverse | Menu | Site d'Ugo BRATELLI (NIMISPAUCI) |

 
UCL | FLTR | Hodoi Elektronikai | Itinera Electronica | Bibliotheca Classica Selecta (BCS) |
Ingénierie Technologies de l'Information : B. Maroutaeff - C. Ruell - J. Schumacher

Dernière mise à jour : 3/05/2006