HODOI ELEKTRONIKAI
Du texte à l'hypertexte

Lucien, Le navire ou les souhaits

ἐνίοτε



Texte grec :

[13] Ἰδὼν δὲ ὅμως τὰ πάντα ἠρόμην τινὰ τῶν ναυτῶν, ὁπόσην ἀποφέρει ἡ ναῦς τῷ δεσπότῃ ὡς ἐπὶ τὸ πολὺ κατ´ ἔτος ἕκαστον τὴν μισθοφορίαν. ὁ δέ μοι, Δώδεκα, ἔφη, Ἀττικὰ τάλαντα, εἰ πρὸς τοὐλάχιστόν τις λογίζοιτο. τοὐντεῦθεν οὖν ἐπανιὼν ἐλογιζόμην, εἴ τις θεῶν τὴν ναῦν ἄφνω ἐμὴν ποιήσειεν εἶναι, οἷον ἄν, ὡς εὐδαίμονα βίον ἐπεβίωσα εὖ ποιῶν τοὺς φίλους καὶ ἐπιπλέων ἐνίοτε μὲν αὐτός, ἐνίοτε δὲ οἰκέτας ἐκπέμπων. εἶτα ἐκ τῶν δώδεκα ἐκείνων ταλάντων οἰκίαν τε ἤδη ᾠκοδομησάμην ἐν ἐπικαίρῳ μικρὸν ὑπὲρ τὴν Ποικίλην, τὴν παρὰ τὸν Ἰλισσὸν ἐκείνην τὴν πατρῴαν ἀφείς, καὶ οἰκέτας ὠνούμην καὶ ἐσθῆτας καὶ ζεύγη καὶ ἵππους. νυνὶ δὲ ἤδη καὶ ἔπλεον ὑφ´ ἁπάντων εὐδαιμονιζόμενος τῶν ἐπιβατῶν φοβερὸς τοῖς ναύταις καὶ μονονουχὶ βασιλεὺς νομιζόμενος. ἔτι δέ μοι τὰ κατὰ τὴν ναῦν εὐθετίζοντι καὶ ἐς λιμένα πόρρωθεν ἀποβλέποντι ἐπιστάς, ὦ Λυκῖνε, κατέδυσας τὸν πλοῦτον καὶ ἀνέτρεψας εὖ φερόμενον τὸ σκάφος οὐρίῳ τῆς εὐχῆς πνεύματι.

Traduction française :

[13] Cependant, après avoir tout vu, je demandai à l'un des matelots combien le vaisseau rapportait ordinairement à son maître chaque année. « Douze talents attiques, me répondit-il, à compter au plus bas. » Là-dessus, je m'en allai en me disant : « Si l'un des dieux m'avait fait tout à coup maître de ce vaisseau, quelle vie heureuse j'aurais menée! J'aurais fait du bien à mes amis. Quelquefois je m'embarquerais moi-même, d'autres fois j'enverrais mes serviteurs à ma place. Avec ces douze talents je m'étais déjà fait bâtir une maison en belle place un peu au-dessus du Pécile, et j'avais quitté celle de mon père au bord de l'Ilissos : j'avais acheté des esclaves, des habits, des voitures et des chevaux. A votre arrivée, je naviguais, regardé comme un homme heureux par tous les passagers, craint des matelots, traité presque comme un monarque. J'étais encore occupé à régler ce qui regardait ma cargaison et je tournais de loin mes regards vers le port, quand tu es survenu, Lykinos. A l'instant tu as coulé à fond ma richesse et fait chavirer mon bateau emporté par le souffle favorable de mes voeux.





Recherches | Texte | Lecture | Liste du vocabulaire | Index inverse | Menu | Bibliotheca Classica Selecta (BCS)

 
UCL |FLTR |Itinera Electronica |Bibliotheca Classica Selecta (BCS) |
Responsable académique : Alain Meurant
Analyse, design et réalisation informatiques : B. Maroutaeff - J. Schumacher

Dernière mise à jour : 25/10/2007