HODOI ELEKTRONIKAI
Du texte à l'hypertexte

EURIPIDE, Alceste (tragédie complète)

ὢν



Texte grec :

[950] τὰ μὲν κατ´ οἴκους τοιάδ´· ἔξωθεν δέ με
951 γάμοι τ´ ἐλῶσι Θεσσαλῶν καὶ ξύλλογοι
952 γυναικοπληθεῖς· οὐ γὰρ ἐξανέξομαι
953 λεύσσων δάμαρτος τῆς ἐμῆς ὁμήλικας.
954 ἐρεῖ δέ μ´ ὅστις ἐχθρὸς ὢν κυρεῖ τάδε·
955 Ἰδοῦ τὸν αἰσχρῶς ζῶνθ´, ὃς οὐκ ἔτλη θανεῖν
956 ἀλλ´ ἣν ἔγημεν ἀντιδοὺς ἀψυχίαι
957 πέφευγεν Ἅιδην· κἆιτ´ ἀνὴρ εἶναι δοκεῖ;
958 στυγεῖ δὲ τοὺς τεκόντας, αὐτὸς οὐ θέλων
959 θανεῖν. τοιάνδε πρὸς κακοῖσι κληδόνα
960 ἕξω. τί μοι ζῆν δῆτα κύδιον, φίλοι,
961 κακῶς κλύοντι καὶ κακῶς πεπραγότι;
962 (ΧΟΡΟΣ) ἐγὼ καὶ διὰ μούσας
963 καὶ μετάρσιος ἦιξα, καὶ
964 πλείστων ἁψάμενος λόγων
965 κρεῖσσον οὐδὲν Ἀνάγκας
966 ηὗρον οὐδέ τι φάρμακον
967 Θρήισσαις ἐν σανίσιν, τὰς
968 Ὀρφεία κατέγραψεν
969 γῆρυς, οὐδ´ ὅσα Φοῖβος Ἀσκληπιάδαις
970 ἔδωκε
971 φάρμακα πολυπόνοις
972 ἀντιτεμὼν βροτοῖσιν.
973 μόνας δ´ οὔτ´ ἐπὶ βωμοὺς
974 ἐλθεῖν οὔτε βρέτας θεᾶς
975 ἔστιν, οὐ σφαγίων κλύει.
976 μή μοι, πότνια, μείζων
977 ἔλθοις ἢ τὸ πρὶν ἐν βίωι.
978 καὶ γὰρ Ζεὺς ὅτι νεύσηι
979 σὺν σοὶ τοῦτο τελευτᾶι.
980 καὶ τὸν ἐν Χαλύβοις δαμάζεις
981 σὺ βίαι σίδαρον,
982 οὐδέ τις ἀποτόμου
983 λήματός ἐστιν αἰδώς.
984 καί ς´ ἐν ἀφύκτοισι χερῶν εἷλε θεὰ δεσμοῖς.
986 τόλμα δ´· οὐ γὰρ ἀνάξεις ποτ´ ἔνερθεν
988 κλαίων τοὺς φθιμένους ἄνω.
989 καὶ θεῶν σκότιοι φθίνουσι
990 παῖδες ἐν θανάτωι.
991 φίλα μὲν ὅτ´ ἦν μεθ´ ἡμῶν,
992 φίλα δὲ θανοῦς´ ἔτ´ ἔσται,
993 γενναιοτάταν δὲ πασᾶν
994 ἐζεύξω κλισίαις ἄκοιτιν.
995 μηδὲ νεκρῶν ὡς φθιμένων χῶμα νομιζέσθω
997 τύμβος σᾶς ἀλόχου, θεοῖσι δ´ ὁμοίως
998 τιμάσθω, σέβας ἐμπόρων.

Traduction française :

[950] Voilà ce qui m'attend au dedans du palais : au dehors, la vue des épouses thessaliennes, les nombreuses assemblées des femmes seront un tourment pour moi ; car je ne pourrai supporter l'aspect des femmes de même âge qu'Alceste. Tous mes ennemis diront de moi : « Voyez cet homme qui vit honteusement, et qui n'a pas eu le courage de mourir : à sa place il a livré son épouse, pour se dérober lâchement à Pluton ; et il prétend être un homme ! Il déteste ses parents, tout en refusant lui-même de mourir. » Telle est la réputation qui viendra se joindre à mes malheurs. Quel prix la vie peut-elle avoir pour moi, mes amis, avec une mauvaise renommée et une mauvaise fortune ? 962 LE CHOEUR. Je me suis livré au commerce des Muses ; mon esprit s'est élevé dans les cieux et s'est appliqué à bien des études diverses, et je n'ai trouvé rien de puissant que la Nécessité : il n'est de préservatif contre elle ni dans les tablettes conservées en Thrace et dictées par la voix d'Orphée, ni dans les remèdes que Phébus a donnés aux enfants d'Esculape, pour soulager les mortels souffrants. Seule divinité dont les autels et la statue soient inaccessibles, elle est insensible aux sacrifices. Divinité redoutable, ne te montre pas plus terrible pour moi que tu ne l'as été jusqu'ici. C'est par toi que Jupiter accomplit ses volontés; ta force dompte le fer même des Chalybes, et ta volonté intraitable n'est susceptible d'aucune honte. Cette déesse t'a enlacé dans les liens indissolubles de ses mains ; mais arme-toi de constance, car tes pleurs ne ramèneront jamais les morts des enfers. Les enfant illégitimes des dieux sont eux-mêmes sujets au trépas. Alceste nous était chère, lorsqu'elle était avec nous ; elle nous est chère encore après sa mort : c'est la plus généreuse des femmes que tu avais choisie pour compagne. Qu'on ne regarde pas le tombeau de ton épouse comme la sépulture vulgaire des autres morts ; objet de vénération pour les voyageurs, qu'il soit honoré à l'égal des dieux.





Recherches | Texte | Lecture | Liste du vocabulaire | Index inverse | Menu | Site de Philippe Remacle

 
UCL |FLTR |Itinera Electronica |Bibliotheca Classica Selecta (BCS) |
Responsable académique : Alain Meurant
Analyse, design et réalisation informatiques : B. Maroutaeff - J. Schumacher

Dernière mise à jour : 1/10/2009