HODOI ELEKTRONIKAI
Du texte à l'hypertexte

DION CASSIUS, L'Histoire romaine, livre LIII

περὶ



Texte grec :

[53,28] ἐκ δὲ τούτου δέκατον ὁ Αὔγουστος μετὰ Γαΐου Νωρβανοῦ ἦρξε, καὶ ἔν τε τῇ νουμηνίᾳ ὅρκους ἡ βουλὴ βεβαιοῦσα τὰς πράξεις αὐτοῦ ἐποιήσατο, καὶ ἐπειδὴ πλησιάζειν τε ἤδη τῇ πόλει ἠγγέλθη (ὑπὸ γὰρ τῆς ἀρρωστίας ἐχρόνισε) καὶ τῷ δήμῳ καθ´ ἑκατὸν δραχμὰς δώσειν ὑπέσχετο, τό τε γράμμα τὸ περὶ αὐτῶν ἀπηγόρευσε μὴ πρότερον ἐκτεθῆναι πρὶν ἂν καὶ ἐκείνῃ συνδόξῃ, πάσης αὐτὸν τῆς τῶν νόμων ἀνάγκης ἀπήλλαξαν, ἵν´, ὥσπερ εἴρηταί μοι, καὶ αὐτοτελὴς ὄντως καὶ αὐτοκράτωρ καὶ ἑαυτοῦ καὶ τῶν νόμων πάντα τε ὅσα βούλοιτο ποιοίη καὶ πάνθ´ ὅσα ἀβουλοίη μὴ πράττῃ. ταῦτα μὲν ἀποδημοῦντι ἔτ´ αὐτῷ ἐψηφίσθη, ἀφικομένῳ δὲ ἐς τὴν Ῥώμην ἄλλα τινὰ ἐπί τε τῇ σωτηρίᾳ καὶ ἐπὶ τῇ ἀνακομιδῇ αὐτοῦ ἐγένετο. τῷ τε Μαρκέλλῳ βουλεύειν τε ἐν τοῖς ἐστρατηγηκόσι καὶ τὴν ὑπατείαν δέκα θᾶττον ἔτεσιν ἤπερ ἐνενόμιστο αἰτῆσαι, καὶ τῷ Τιβερίῳ πέντε πρὸ ἑκάστης ἀρχῆς ἔτεσι τὸ αὐτὸ τοῦτο ποιῆσαι ἐδόθη· καὶ παραχρῆμά γε οὗτος μὲν ταμίας ἐκεῖνος δὲ ἀγορανόμος ἀπεδείχθησαν. τῶν τε ταμιευσόντων ἐν τοῖς ἔθνεσιν ἐπιλειπόντων ἐκληρώθησαν ἐς αὐτὰ πάντες οἱ μέχρι δέκα ἄνω ἐτῶν ἄνευ τοῦ ἔργου τούτου τεταμιευκότες. ἐν μὲν οὖν τῇ πόλει ταῦτα τότε ἄξια μνήμης ἐγένετο·

Traduction française :

[53,28] Ensuite, Auguste fut consul pour la dixième fois avec C. Norbanus, et, aux calendes, le sénat jura de confirmer tous ses actes. Quand on annonça qu'il n'était plus bien éloigné de la ville (sa maladie avait prolongé son absence), et quand, après avoir promis au peuple un don d'environ cent drachmes, il eut défendu de publier le décret relatif à ce don avant l'approbation du sénat, le sénat le dégagea de toute contrainte des lois, afin que, ainsi qu'il a été dit, ne relevant réellement que de sa volonté et maître absolu de lui-même et des lois, il fît tout ce qu'il voudrait et ne fit rien de ce qu'il ne voudrait pas. Ces décrets furent rendus pendant qu'il était encore absent; lorsqu'il fut arrivé à Rome, d'autres honneurs lui furent rendus à raison de son rétablissement et de son retour. On accorda à Marcellus de siéger au sénat parmi les anciens préteurs et de demander le consulat dix ans avant l'âge fixé par la loi, et à Tibère, de faire la même chose cinq à l'avance pour chaque magistrature; et aussitôt l'un fut nommé questeur et l'autre édile. Les questeurs pour les provinces étant venus à manquer, on fit, pour y pourvoir, tirer au sort tous ceux qui, en remontant jusqu'à dix années plus haut, n'avaient pas rempli ces fonctions, bien qu'ayant exercé la questure. Voilà les choses dignes de souvenir qui se passèrent alors dans la ville.





Recherches | Texte | Lecture | Liste du vocabulaire | Index inverse | Menu | Bibliotheca Classica Selecta (BCS)

 
UCL |FLTR |Itinera Electronica |Bibliotheca Classica Selecta (BCS) |
Responsable académique : Alain Meurant
Analyse, design et réalisation informatiques : B. Maroutaeff - J. Schumacher

Dernière mise à jour : 28/09/2006