HODOI ELEKTRONIKAI
Du texte à l'hypertexte

Diogène Laërce, Vies, doctrines et sentences des Philosophes illustres, livre VIII (Pythagore)

ὅλου



Texte grec :

[8,7] τὸ δὲ φερόμενον ὡς Πυθαγόρου Λύσιδός ἐστι τοῦ Ταραντίνου Πυθαγορικοῦ, φυγόντος εἰς Θήβας καὶ Ἐπαμεινώνδα καθηγησαμένου. Φησὶ δ' Ἡρακλείδης ὁ τοῦ Σαραπίωνος ἐν τῇ Σωτίωνος ἐπιτομῇ γεγραφέναι αὐτὸν καὶ Περὶ τοῦ ὅλου ἐν ἔπεσιν, δεύτερον τὸν Ἱερὸν λόγον, οὗ ἡ ἀρχή· Ὦ νέοι, ἀλλὰ σέβεσθε μεθ' ἡσυχίας τάδε πάντα· τρίτον Περὶ ψυχῆς, τέταρτον Περὶ εὐσεβείας, πέμπτον Ἡλοθαλῆ τὸν Ἐπιχάρμου τοῦ Κῴου πατέρα, ἕκτον Κρότωνα, καὶ ἄλλους. Τὸν δὲ Μυστικὸν λόγον Ἱππάσου φησὶν εἶναι, γεγραμμένον ἐπὶ διαβολῇ Πυθαγόρου,

Traduction française :

[8,7] mais ce qu'on lui donne appartient à Lysis de Tarente, philosophe pythagoricien, qui, s'étant réfugié à Thèbes, fut précepteur d'Epaminondas. Héraclide, fils de Sérapion, dit, dans l'Abrégé de Solion, que Pythagore composa premièrement un poème sur l'Univers ; ensuite un discours des Mystères, qui commence par ces mots : « Jeunes gens, respectez en silence ces choses saintes;» en troisième lieu, un traité sur l’âme ; en quatrième lieu, un sur la Piété; en cinquième lieu, un autre qui a pour titre : Hélothale, père d'Epicharme de Co ; en sixième lieu, un ouvrage intitulé Crotone, et d'autres. Quant au Discours mystique, on le donne à Hippasus, qui le composa exprès pour décrier Pythagore.





Recherches | Texte | Lecture | Liste du vocabulaire | Index inverse | Menu | Site de Philippe Remacle

 
UCL |FLTR |Itinera Electronica |Bibliotheca Classica Selecta (BCS) |
Responsable académique : Alain Meurant
Analyse, design et réalisation informatiques : B. Maroutaeff - J. Schumacher

Dernière mise à jour : 18/06/2009