HODOI ELEKTRONIKAI
Du texte à l'hypertexte

Diogène Laërce, Vies, doctrines et sentences des Philosophes illustres, livre VIII (Pythagore)

ταῦτα



Texte grec :

[8,36] Καὶ ταῦτα μέν φησιν ὁ Ἀλέξανδρος ἐν τοῖς Πυθαγορικοῖς ὑπομνήμασιν εὑρηκέναι, καὶ τὰ ἐκείνων ἐχόμενα ὁ Ἀριστοτέλης. Τὴν δὲ σεμνοπρέπειαν τοῦ Πυθαγόρου καὶ Τίμων ἐν τοῖς Σίλλοις δάκνων αὐτὸν ὅμως οὐ παρέλιπεν, εἰπὼν οὕτως· Πυθαγόρην τε γόητας ἀποκλίνοντ' ἐπὶ δόξας θήρῃ ἐπ' ἀνθρώπων, σεμνηγορίης ὀαριστήν. περὶ δὲ τοῦ ἄλλοτ' ἄλλον αὐτὸν γεγενῆσθαι Ξενοφάνης ἐν ἐλεγείᾳ προσμαρτυρεῖ, ἧς ἀρχή, Νῦν αὖτ' ἄλλον ἔπειμι λόγον, δείξω δὲ κέλευθον. Ὅ δὲ περὶ αὐτοῦ φησιν οὕτως ἔχει· Καί ποτέ μιν στυφελιζομένου σκύλακος παριόντα φασὶν ἐποικτῖραι καὶ τόδε φάσθαι ἔπος· « Παῦσαι μηδὲ ῥάπιζ', ἐπεὶ ἦ φίλου ἀνέρος ἐστὶ ψυχή, τὴν ἔγνων φθεγξαμένης ἀΐων. »

Traduction française :

[8,36] Voilà ce qu'Alexandre dit avoir lu dans les commentaires des philosophes pythagoriciens, et en quoi Aristote est d'accord avec lui. Timon, qui censure Pythagore dans ses poésies bouffonnes, n'a pas épargné sa gravité et sa modestie. Pythagore, dit-il, ayant renoncé à la magie, s'est mis à enseigner des opinions pour surprendre les hommes par ses conversations graves et mystérieuses. Xénophane relève ce qu'assurait Pythagore, qu'il avait existé auparavant sous une autre forme, lorsque, dans une élégie, il commence par ces paroles : « Je vais vous parler d'autres choses, je vais vous indiquer le chemin. » Voici comme en parle Xénophane : On rapporte qu'en passant, il vit un jeune chien qu'on battait avec beaucoup de cruauté. Il en eut compassion, et dit : Arrêta, ne frappez plus ! c'est l’âme infortunée d'un de mes amis ; je le reconnais à sa voix.





Recherches | Texte | Lecture | Liste du vocabulaire | Index inverse | Menu | Site de Philippe Remacle

 
UCL |FLTR |Itinera Electronica |Bibliotheca Classica Selecta (BCS) |
Responsable académique : Alain Meurant
Analyse, design et réalisation informatiques : B. Maroutaeff - J. Schumacher

Dernière mise à jour : 18/06/2009