HODOI ELEKTRONIKAI
Du texte à l'hypertexte

Diogène Laërce, Vies, doctrines et sentences des Philosophes illustres, livre I

αὐτὸν



Texte grec :

[1,118] Ὁ μὲν <οὖν> ἀπήγγειλεν· οἱ δὲ μετὰ μίαν ἐπελθόντες κρατοῦσι τῶν Μαγνήτων, καὶ τόν τε Φερεκύδην μεταλλάξαντα θάπτουσι αὐτόθι καὶ μεγαλοπρεπῶς τιμῶσιν. Ἔνιοι δέ φασιν ἐλθόντα εἰς Δελφοὺς ἀπὸ τοῦ Κωρυκίου ὄρους αὑτὸν δισκῆσαι. Ἀριστόξενος δ' ἐν τῷ Περὶ Πυθαγόρου καὶ τῶν γνωρίμων αὐτοῦ φησι νοσήσαντα αὐτὸν ὑπὸ Πυθαγόρου ταφῆναι ἐν Δήλῳ. Οἱ δὲ φθειριάσαντα τὸν βίον τελευτῆσαι· ὅτε καὶ Πυθαγόρου παραγενομένου καὶ πυνθανομένου πῶς διακέοιτο, διαβαλόντα τῆς θύρας τὸν δάκτυλον εἰπεῖν, « Χροῒ δῆλα· » καὶ τοὐντεῦθεν παρὰ τοῖς φιλολόγοις ἡ λέξις ἐπὶ τῶν χειρόνων τάττεται, οἱ δ' ἐπὶ τῶν βελτίστων χρώμενοι διαμαρτάνουσιν.

Traduction française :

[1,118] que celui-là en donna connaissance aux Éphésiens la veille du jour que les Magnésiens furent vaincus; et que les vainqueurs, trouvant que Phérécyde n'était plus, l'ensevelirent pompeusement dans le même endroit. Quelques uns veulent qu'étant allé à Delphes, il se précipita du haut du mont Coryce. Aristoxène, dans la Vie de Pythagore et de ses amis, rapporte qu'il mourut de maladie, et que Pythagore l'inhuma dans l'île de Délos. Il y en a même qui disent qu'il fut consumé de vermine, et que Pythagore s'étant rendu chez lui pour s'informer de sa santé, Phérécyde passa son doigt hors de la porte et lui dit : "La peau le montre". Paroles qui sont depuis passées en proverbe, qui se prend toujours en mauvaise part; ceux qui le prennent en bonne part se trompent.





Recherches | Texte | Lecture | Liste du vocabulaire | Index inverse | Menu | Site de Philippe Remacle

 
UCL |FLTR |Itinera Electronica |Bibliotheca Classica Selecta (BCS) |
Responsable académique : Alain Meurant
Analyse, design et réalisation informatiques : B. Maroutaeff - J. Schumacher

Dernière mise à jour : 19/07/2007