HODOI ELEKTRONIKAI
Du texte à l'hypertexte

Diogène Laërce, Vies, doctrines et sentences des Philosophes illustres, livre I

ἔτη



Texte grec :

[1,96] Φησὶ δὲ Ἀρίστιππος ἐν πρώτῳ Περὶ παλαιᾶς τρυφῆς περὶ αὐτοῦ τάδε, ὡς ἄρα ἐρασθεῖσα ἡ μήτηρ αὐτοῦ Κράτεια συνῆν αὐτῷ λάθρα· καὶ ὃς ἥδετο. Φανεροῦ δὲ γενομένου βαρὺς πᾶσιν ἐγένετο διὰ τὸ ἀλγεῖν ἐπὶ τῇ φωρᾷ. Ἀλλὰ καὶ Ἔφορος ἱστορεῖ ὡς εὔξαιτο, εἰ νικήσειεν Ὀλύμπια τεθρίππῳ, χρυσοῦν ἀνδριάντα ἀναθεῖναι· νικήσας δὲ καὶ ἀπορῶν χρυσίου, κατά τινα ἑορτὴν ἐπιχώριον κεκοσμημένας ἰδὼν τὰς γυναῖκας πάντα ἀφείλετο τὸν κόσμον, καὶ ἔπεμψε τὸ ἀνάθημα. Λέγουσι δέ τινες ὡς θελήσας αὐτοῦ τὸν τάφον μὴ γνωσθῆναι, τοιοῦτόν τι ἐμηχανήσατο. Δυσὶν ἐκέλευσε νεανίσκοις, δείξας τινὰ ὁδόν, ἐξελθεῖν νύκτωρ καὶ τὸν ἀπαντήσαντα ἀνελεῖν καὶ θάψαι· ἔπειτα βαδίζειν ἄλλους τε κατὰ τούτων τέτταρας, καὶ ἀνελόντας θάψαι· πάλιν τε κατὰ τούτων πλείονας. Καὶ οὕτως αὐτὸς τοῖς πρώτοις ἐντυχὼν ἀνῃρέθη. Κορίνθιοι δὲ ἐπί τι κενοτάφιον ἐπέγραψαν αὐτῷ τόδε·

Traduction française :

[1,96] Aristippe, dans son premier livre des Délices de l'Antiquité, raconte que Cratée sa mère, s'étant prise de passion pour lui, venait secrètement auprès de lui de son consentement, et que, ce commerce étant devenu public, le déplaisir qu'il ressentit d'avoir été surpris le rendit cruel. Éphore raconte aussi, dans son Histoire, qu'il fit vœu de consacrer une statue d'or s'il était vainqueur dans la course des chars aux jeux olympiques; qu'il eut le succès qu'il souhaitait; mais que, n'ayant pas de quoi fournir à son vœu, il dépouilla, pour s'en acquitter, toutes les femmes des bijoux dont elles s'étaient parées dans une fête publique. On dit encore que, voulant qu'après sa mort on ignorât ce que son corps était devenu, il s'avisa de cet expédient : qu'il montra à deux jeunes gens un chemin où ils devaient se trouver pendant la nuit, en leur ordonnant d'assassiner et d'enterrer le premier qui viendrait à leur rencontre; qu'ensuite il en instruisit quatre autres qui devaient aussi tuer et enterrer ceux qu'ils trouveraient dans ce chemin; et enfin en nomma plusieurs autres qui devaient venir tuer ceux-là; et qu'il fut tué ainsi, s'étant présenté à la rencontre des deux qu'il avait envoyés les premiers. Les habitants de Corinthe mirent ces vers sur son tombeau :





Recherches | Texte | Lecture | Liste du vocabulaire | Index inverse | Menu | Site de Philippe Remacle

 
UCL |FLTR |Itinera Electronica |Bibliotheca Classica Selecta (BCS) |
Responsable académique : Alain Meurant
Analyse, design et réalisation informatiques : B. Maroutaeff - J. Schumacher

Dernière mise à jour : 19/07/2007