HODOI ELEKTRONIKAI
Du texte à l'hypertexte

Diogène Laërce, Vies, doctrines et sentences des Philosophes illustres, livre I

Χαλκῆ



Texte grec :

[1,89] ΚΛΕΟΒΟΥΛΟΣ. Κλεόβουλος Εὐαγόρου Λίνδιος, ὡς δὲ Δοῦρις, Κάρ ἔνιοι δὲ εἰς Ἡρακλέα ἀναφέρειν τὸ γένος αὐτόν· ῥώμῃ δὲ καὶ κάλλει διαφέρειν, μετασχεῖν τε τῆς ἐν Αἰγύπτῳ φιλοσοφίας. Γενέσθαι τε αὐτῷ θυγατέρα Κλεοβουλίνην, αἰνιγμάτων ἑξαμέτρων ποιήτριαν, ἧς μέμνηται καὶ Κρατῖνος ἐν τῷ ὁμωνύμῳ δράματι, πληθυντικῶς ἐπιγράψας. Ἀλλὰ καὶ τὸ ἱερὸν τῆς Ἀθηνᾶς ἀνανεώσασθαι αὐτὸν κτισθὲν ὑπὸ Δαναοῦ. Οὗτος ἐποίησεν ᾄσματα καὶ γρίφους εἰς ἔπη τρισχίλια. Καὶ τὸ ἐπίγραμμά τινες τὸ ἐπὶ Μίδᾳ τοῦτόν φασι ποιῆσαι· Χαλκῆ παρθένος εἰμί, Μίδα δ' ἐπὶ σήματι κεῖμαι. Ἔστ' ἂν ὕδωρ τε νάῃ καὶ δένδρεα μακρὰ τεθήλῃ,

Traduction française :

[1,89] CLÉOBULE. Cléobule, fils d'Évagoras, naquit à Linde, ou en Carie, selon Duris. Quelques uns font remonter son origine jusqu'à Hercule, et on le dépeint robuste et bien fait. On dit qu'il se rendit en Égypte pour y apprendre la philosophie, et qu'il eut une fille nommée Cléobuline, qui composa des énigmes en vers hexamètres, dont Cratinus fait mention dans un poème qui porte le nom de Cléobalistes au pluriel. On dit aussi qu'il renouvela le temple de Minerve, qui avait été construit par Danaüs. Cléobule composa aussi des chants et des questions énigmatiques jusqu'au nombre de trois mille vers. Il y a des gens qui le croient aussi auteur de ces vers qui sont sur le tombeau de Midas : « Je suis la statue qu'on a couchée sur ce monument de Midas. Pendant que l'eau sera fluide, que les arbres élèveront leurs sommets,





Recherches | Texte | Lecture | Liste du vocabulaire | Index inverse | Menu | Site de Philippe Remacle

 
UCL |FLTR |Itinera Electronica |Bibliotheca Classica Selecta (BCS) |
Responsable académique : Alain Meurant
Analyse, design et réalisation informatiques : B. Maroutaeff - J. Schumacher

Dernière mise à jour : 19/07/2007