HODOI ELEKTRONIKAI
Du texte à l'hypertexte

Diodore de Sicile, La Bibliothèque historique, livre XV

δόξῃ



Texte grec :

[15,72] 72. Ἐπιζητουμένης δὲ τῆς αἰτίας, πῶς ὁ τοιοῦτος ἀνὴρ ἰδιώτης ὢν ἐστρατεύετο μετὰ τῶν εἰς Θετταλίαν ἀποσταλέντων, ἀποδοτέον τὸν οἰκεῖον λόγον τῆς ἀπολογίας. τῇ μάχῃ τῇ περὶ Κόρινθον ᾿Επαμεινώνδας διακόψας τὴν ἐπὶ τοῦ προτειχίσματος φυλακὴν τῶν Λακεδαιμονίων, καὶ δυνάμενος πολλοὺς ἀνελεῖν τῶν πολεμίων, ἠρκέσθη τῷ προτερήματι καὶ τῆς ἐπὶ πλεῖον μάχης ἀπέστη. (2) Γενομένης δὲ περὶ αὐτὸν ἱκανῆς ὑποψίας ὡς πεφεισμένου τῶν Λακεδαιμονίων ἰδίας ἕνεκα χάριτος, οἱ φθονοῦντες αὐτοῦ τῇ δόξῃ καιρὸν ἔλαβον εὐλόγου διαβολῆς. ἐπενεγκάντων οὖν αὐτῷ προδοσίας ἔγκλημα, τὸ πλῆθος παροξυνθὲν ἀπέστησεν αὐτὸν τῆς βοιωταρχίας, καὶ ἰδιώτην ποιῆσαν ἐξαπέστειλε μετὰ τῶν ἄλλων. Ὡς δὲ ἀπὸ τῶν ἀποτελεσμάτων ἐξήλειψε τὰς καθ' ἑαυτοῦ διαβολάς, τότε ὁ δῆμος ἀποκατέστησεν αὐτὸν εἰς τὴν προγεγενημένην εὐδοξίαν. (3) Μετ' ὀλίγον δὲ χρόνον Λακεδαιμονίοις πρὸς ᾿Αρκάδας ἐγένετο μεγάλη μάχη, ἐν ᾗ ἐνίκησαν Λακεδαιμόνιοι ἐπιφανῶς. Μετὰ γὰρ τὴν ἐν Λεύκτροις ἧτταν τοῦτο πρῶτον αὐτοῖς παράδοξον εὐτύχημα ἐγένετο· ἔπεσον γὰρ ᾿Αρκάδων μὲν ὑπὲρ τοὺς μυρίους, Λακεδαιμονίων δ' οὐδείς. προεῖπον δ' αὐτοῖς αἱ Δωδωνίδες ἱέρειαι, διότι πόλεμος οὗτος Λακεδαιμονίοις ἄδακρυς ἔσται. (4) Μετὰ δὲ τὴν μάχην οἱ ᾿Αρκάδες, φοβηθέντες τὰς τῶν Λακεδαιμονίων εἰσβολάς, ἔκτισαν ἐπί τινος ἐπικαίρου τόπου τὴν ὀνομαζομένην Μεγάλην πόλιν, συρρίψαντες εἰς αὐτὴν κώμας εἴκοσι τῶν ὀνομαζομένων Μαιναλίων καὶ Παρρασίων ᾿Αρκάδων. καὶ τὰ μὲν κατὰ τοὺς ῞Ελληνας ἐν τούτοις ἦν.

Traduction française :

[15,72] Il est juste de satisfaire ici le lecteur sur la surprise où il pourrait être de voir un homme tel qu'Épaminondas au rang de simple soldat dans l'expédition de Thessalie. Il faut se ressouvenir que dans le passage de l'isthme de Corinthe dont nous avons parlé un peu plus haut, Épaminondas content d'avoir forcé le camp des Spartiates, ne poussa pas le combat plus loin : quoiqu'il pût le faire et qu'il se hâta de suivre la route qu'il s'était ouverte pour entrer dans le Péloponnèse. (2) Là- dessus il fut soupçonné par ses concitoyens d'avoir épargné les Spartiates par une inclination particulière qu'il avait pour eux. Ses ennemis et ses envieux prirent ce prétexte de lui imputer le crime de trahison ; et le peuple aigri par ces discours ôta son nom de la liste des béotarques et l'envoya comme simple soldat à la guerre de Thessalie, où par ses grandes actions il dissipa les soupçons que ses envieux avaient voulu jeter sur lui. Ainsi le peuple confirma ensuite le choix de l'armée et lui rendit son rang et tous ses honneurs. (3) Il se donna peu de temps après une grande bataille entre les Lacédémoniens et les Arcadiens, dans laquelle la victoire se déclara hautement pour les Lacédémoniens. C'est le premier avantage qu'ils eussent remporté depuis leur défaite à Leuctres; mais il fut singulièrement remarquable en ce que les Arcadiens y perdirent dix mille hommes sans qu'il y eut eu un seul Lacédémonien de tué. Aussi les prêtresses de Dodone avaient elles prédit que cette bataille ne coûterait pas une larme aux Lacédémoniens. (4) Mais les Arcadiens auxquels une semblable défaite avait rendu les Spartiates très redoutables, bâtirent sur un terrain avantageux une citadelle qu'ils appelèrent Mégalopolis, dans laquelle ils firent passer les habitants de vingt villages qui formaient auparavant deux cantons, qu'on appelait les Ménaliens et les Parrhasiens. Voilà le point où nous laissons les affaires de la Grèce.





Recherches | Texte | Lecture | Liste du vocabulaire | Index inverse | Menu | site de Philippe Remacle

 
UCL |FLTR |Itinera Electronica |Bibliotheca Classica Selecta (BCS) |
Responsable académique : Alain Meurant
Analyse, design et réalisation informatiques : B. Maroutaeff - J. Schumacher

Dernière mise à jour : 29/09/2005