HODOI ELEKTRONIKAI
Du texte à l'hypertexte

Diodore de Sicile, La Bibliothèque historique, livre XV

βασιλέα



Texte grec :

[15,67] 67. Οἱ δὲ Θηβαῖοι πάντα τὰ προειρημένα συντελέσαντες ἐν ἡμέραις ὀγδοήκοντα καὶ πέντε, καὶ καταλιπόντες φυλακὴν ἀξιόλογον τῆς Μεσσήνης, ἐπανῆλθον εἰς τὴν οἰκείαν. Λακεδαιμόνιοι δὲ παραδόξως ἀποτετριμμένοι τοὺς πολεμίους, ἀπέστειλαν πρεσβευτὰς εἰς τὰς ᾿Αθήνας τοὺς ἐπιφανεστάτους τῶν Σπαρτιατῶν, καὶ τὰς μὲν ὁμολογίας ἐποιήσαντο περὶ τῆς ἡγεμονίας, ὥστε τῆς μὲν θαλάττης ἄρχειν ᾿Αθηναίους, τῆς δὲ γῆς τοὺς Λακεδαιμονίους, μετὰ δὲ ταῦτα ἐν ἀμφοτέραις (ταῖς πόλεσιν) ἐποιήσαντο κοινὰς τὰς ἡγεμονίας. (2) ᾿Αρκάδες δὲ Λυκομήδην στρατηγὸν προχειρισάμενοι, καὶ παραδόντες αὐτῷ τοὺς ἐπιλέκτους ὀνομαζομένους, ὄντας πεντακισχιλίους, ἐστράτευσαν ἐπὶ Πελλήνην τῆς Λακωνικῆς, καὶ τὴν μὲν πόλιν βίᾳ χειρωσάμενοι τοὺς ἐγκαταλειφθέντας φρουροὺς τῶν Λακεδαιμονίων ἀπέκτειναν, ὄντας πλείους τῶν τριακοσίων, τὴν δὲ πόλιν ἐξανδραποδισάμενοι καὶ τὴν χώραν δῃώσαντες ἐπανῆλθον εἰς τὴν οἰκείαν, φθάσαντες τὴν παρὰ τῶν Λακεδαιμονίων βοήθειαν. (3) Βοιωτοὶ δέ, μεταπεμπομένων αὐτοὺς Θετταλῶν ἐπ' ἐλευθερώσει μὲν τῶν πόλεων, καταλύσει δὲ τῆς ᾿Αλεξάνδρου τοῦ Φεραίου τυραννίδος ἐξαπέστειλαν Πελοπίδαν μετὰ δυνάμεως εἰς Θετταλίαν, δόντες ἐντολὰς αὐτῷ εἰς τὸ συμφέρον τῶν Βοιωτῶν διοικῆσαι τὰ κατὰ τὴν Θετταλίαν. (4) Οὗτος δὲ καταντήσας εἰς Λάρισσαν, καὶ καταλαβὼν τὴν ἀκρόπολιν φρουρουμένην ὑπὸ ᾿Αλεξάνδρου τοῦ Μακεδόνος, ταύτην μὲν παρέλαβεν, εἰς δὲ τὴν Μακεδονίαν παρελθὼν καὶ συμμαχίαν ποιησάμενος πρὸς ᾿Αλέξανδρον τὸν τῶν Μακεδόνων βασιλέα, ὅμηρον ἔλαβε παρ' αὐτοῦ τὸν ἀδελφὸν Φίλιππον, ὃν ἐξέπεμψεν εἰς τὰς Θήβας. τὰ δὲ κατὰ τὴν Θετταλίαν διοικησάμενος ὥς ποτ' ἔδοξεν αὐτῷ συμφέρειν τοῖς Βοιωτοῖς, ἐπανῆλθεν εἰς τὴν οἰκείαν.

Traduction française :

[15,67] Pour les Thébains après avoir achevé dans l'espace de quatre-vingt- cinq jours tous les exploits que nous venons de rapporter et laissé une garnison suffisante dans Messène, ils s'en revinrent dans leur pays. Les Lacédémoniens, qui avaient repoussé si heureusement et contre toute espérance leurs ennemis, envoyèrent aux Athéniens des ambassadeurs de distinction, par lesquels ils cédaient à Athènes l'empire de la mer, en se réservant à eux-mêmes celui de la terre. Dans la suite néanmoins ils consentirent que l'un et l'autre titre fut commun à l'un et à l'autre peuple. (2) Les Arcadiens choisirent alors Lycomède pour leur général et lui donnèrent une armée de cinq mille hommes, avec laquelle il davait assiéger Pallène de Laconie. Ceux-ci la prirent d'assaut et firent passer au fil de l'épée trois cents hommes de garnison que les Spartiates y avaient mis. Ils en réduisirent tous les habitants à l'esclavage et ravagèrent toute la campagne d'alentour avant que les Lacédémoniens pussent venir au secours de cette ville. (3) Les Thébains, sur l'invitation que les Thessaliens leur avait faite de venir délivrer leurs villes de la tyrannie d'Alexandre de Phères, envoyèrent dans la Thessalie Pélopidas avec des troupes suffisantes, en lui recommandant de travailler à la pacification de cette province, d'une manière qui fût avantageuse à la Béotie. (4) Ce général alla droit à Larisse, où il fit entrer une garnison béotienne à la place de celle que le tyran Alexandre y avait mise. Se transportant delà dans la Macédoine, il y fit alliance avec Alexandre qui en était roi et reçut de lui pour otage de sa foi et de sa parole son propre frère Philippe que Pélopidas envoya sur le champ à Thèbes , où il ne revint lui-même qu'après avoir pacifié la Thessalie d'une manière qu'il jugea convenable aux intérêts de sa nation.





Recherches | Texte | Lecture | Liste du vocabulaire | Index inverse | Menu | site de Philippe Remacle

 
UCL |FLTR |Itinera Electronica |Bibliotheca Classica Selecta (BCS) |
Responsable académique : Alain Meurant
Analyse, design et réalisation informatiques : B. Maroutaeff - J. Schumacher

Dernière mise à jour : 29/09/2005