HODOI ELEKTRONIKAI
Du texte à l'hypertexte

Diodore de Sicile, La Bibliothèque historique, livre XV

Ἀλλὰ



Texte grec :

[15,63] 63. Οἱ δὲ Λακεδαιμόνιοι, πολλοὺς μὲν ἀποβεβληκότες τῶν νέων ἐν τῇ περὶ Λεῦκτρα συμφορᾷ, οὐκ ὀλίγους δ' ἐν ταῖς ἄλλαις ἥτταις ἀπολωλεκότες, καὶ τὸ σύνολον εἰς ὀλίγους πολιτικοὺς στρατιώτας ὑπὸ τῆς τύχης συγκεκλεισμένοι, πρὸς δὲ τούτοις τῶν συμμάχων τῶν μὲν ἀφεστηκότων, τῶν δὲ διὰ τὰς ὁμοίας αἰτίας ὀλιγανδρούντων, εἰς πολλὴν ἀμηχανίαν ἔπιπτον. διόπερ ἠναγκάζοντο καταφεύγειν ἐπὶ τὴν τῶν ᾿Αθηναίων βοήθειαν, οἷς τριάκοντα μὲν τυράννους ἐν τοῖς ἔμπροσθεν χρόνοις ἐπέστησαν, τὰ δὲ τείχη τῆς πόλεως ἐκώλυσαν ἀνοικοδομεῖν, ἐπεβάλοντο δὲ καὶ τὴν πόλιν ἄρδην ἀναιροῦντες τὴν ᾿Αττικὴν ποιῆσαι μηλόβοτον. (2) Ἀλλὰ γὰρ οὐδὲν ἰσχυρότερόν ἐστιν ἀνάγκης καὶ τύχης, δι' ὧν ἐβιάσθησαν οἱ Λακεδαιμόνιοι τῶν πολεμιωτάτων δεηθῆναι. Ὅμως δ' οὐ διεσφάλησαν τῶν ἐλπίδων. Ό γὰρ τῶν ᾿Αθηναίων δῆμος, μεγαλόψυχος ὢν καὶ φιλάνθρωπος, τὴν μὲν τῶν Θηβαίων ἰσχὺν οὐ κατεπλάγησαν, τοῖς δὲ Λακεδαιμονίοις ὑπὲρ ἀνδραποδισμοῦ κινδυνεύουσιν ἐψηφίσαντο βοηθεῖν πανδημεί. Καὶ παραχρῆμα στρατηγὸν καταστήσαντες τὸν ᾿Ιφικράτην ἐξέπεμψαν καὶ τοὺς νέους αὐθημερόν, ὄντας μυρίους καὶ δισχιλίους. ᾿Ιφικράτης μὲν οὖν, προθύμους ἔχων τοὺς στρατιώτας, προῆγε μετὰ τῆς δυνάμεως κατὰ σπουδήν. (3) Οἱ δὲ Λακεδαιμόνιοι, τῶν πολεμίων ἐπὶ τοὺς ὅρους τῆς Λακωνικῆς καταστρατοπεδευόντων, καὶ αὐτοὶ πανδημεὶ τὴν ἐκ τῆς Σπάρτης ἔξοδον ποιησάμενοι προῆγον ἐπὶ τοὺς ἐναντίους, ταῖς μὲν τῶν στρατιωτῶν δυνάμεσι τεταπεινωμένοι, ταῖς δὲ τῆς ψυχῆς ἀρεταῖς τεθαρρηκότες. (4) Οἱ μὲν οὖν περὶ τὸν ᾿Επαμεινώνδαν ὁρῶντες τὴν τῶν Λακεδαιμονίων χώραν δυσείσβολον οὖσαν, τὸ μὲν ἀθρόᾳ τηλικαύτῃ δυνάμει ποιεῖσθαι τὴν ἐμβολὴν οὐχ ἡγοῦντο συμφέρειν, εἰς τέτταρα δὲ μέρη διελόμενοι σφᾶς αὐτοὺς κατὰ πλείονας τόπους ἔκριναν ποιεῖσθαι τὴν ἔφοδον.

Traduction française :

[15,63] Les Spartiates qui dans la déroute de Leuctres venaient de perdre toute leur jeunesse, que d'autres défaites avaient épuisés d'hommes de tout âge, enfin qui par la désertion de leurs alliés se trouvaient presque réduits aux soldats de leur ville seule, découragés par toutes ces circonstances, tombèrent dans le dernier abattement. Ils se virent réduits à implorer l'assistance d'Athènes, cette ville qu'ils avaient opprimée par les trente Tyrans, à laquelle ils avaient défendu de relever ses murailles, qu'ils avaient même voulu raser de fond en comble, en menaçant de ne faire de toute l'Attique qu'un pâturage de bestiaux : (2) mais tel est le pouvoir de la nécessité et de la fortune. Ce fut ce pouvoir inévitable, qui en cette occasion réduisit les Lacédémoniens à implorer l'assistance du peuple qu'ils haïssaient le plus : et ce qui n'est pas moins remarquable, ils ne l'implorèrent pas en vain. En effet le peuple d'Athènes naturellement humain et magnanime ne s'épouvanta point de la supériorité actuelle des Thébains et résolut en plein conseil d'assister ouvertement les Lacédémoniens menacés de perdre leur État et leur liberté. Aussitôt ils nommèrent Iphicrate pour général et le mirent à la tête de douze mille jeunes hommes, qu'ils enrôlèrent en un seul et même jour. Iphicrate, ayant ainsi à sa suite des gens pleins de bonne volonté, partit et marcha avec diligence. (3) Les Lacédémoniens de leur côté qui savaient que leurs ennemis campaient sur les frontières, sortirent tous aussi de leur ville pour aller à eux ; et quoique bien diminués en nombre de ce qu'ils étaient autrefois, ils comptaient encore sur leur résolution et sur leur courage. (4) Épaminondas jugeant qu'il serait difficile de pénétrer dans un pays si bien défendu, du côté où ses défenseurs étaient rassemblés, s'avisa de séparer son armée en quatre corps pour pouvoir se glisser dans la Laconie par plus d'un endroit.





Recherches | Texte | Lecture | Liste du vocabulaire | Index inverse | Menu | site de Philippe Remacle

 
UCL |FLTR |Itinera Electronica |Bibliotheca Classica Selecta (BCS) |
Responsable académique : Alain Meurant
Analyse, design et réalisation informatiques : B. Maroutaeff - J. Schumacher

Dernière mise à jour : 29/09/2005