HODOI ELEKTRONIKAI
Du texte à l'hypertexte

Diodore de Sicile, La Bibliothèque historique, livre XV

βίᾳ



Texte grec :

[15,56] 56. Ἀναρχίας δὲ γενομένης περὶ τὸ κέρας, οἱ μὲν περὶ τὸν ᾿Επαμεινώνδαν βαρεῖς ἐγκείμενοι τοῖς Λακεδαιμονίοις τὸ μὲν πρῶτον τῇ βίᾳ βραχὺ προέωσαν ἐκ τῆς τάξεως τοὺς πολεμίους, οἱ δὲ Λακεδαιμόνιοι περὶ τοῦ βασιλέως ἀγωνισάμενοι λαμπρῶς τοῦ μὲν σώματος ἐγκρατεῖς ἐγένοντο, τῆς δὲ νίκης οὐκ ἴσχυσαν ἐφικέσθαι. (2) Καὶ τῶν γὰρ ἐπιλέκτων ὑπερβαλλομένων ταῖς ἀνδραγαθίαις, καὶ τῆς ἀρετῆς καὶ παρακλήσεως ᾿Επαμεινώνδου πολλὰ συμβαλλομένης, μόγις ἐβιάσθησαν οἱ Λακεδαιμόνιοι· τὸ μὲν πρῶτον ἀναχωροῦντες τὴν τάξιν οὐ διέλυον, τὸ δὲ τελευταῖον πολλῶν ἀναιρουμένων, τοῦ δὲ παραγγέλλοντος ἡγεμόνος τετελευτηκότος, ἐγένετο παντελὴς τροπὴ τοῦ στρατοπέδου. (3) Οἱ δὲ περὶ τὸν ᾿Επαμινώνδαν ἐπικείμενοι τοῖς φεύγουσι καὶ πολλοὺς τῶν ἐναντίων κατακόψαντες ἀπηνέγκαντο νίκην ἐπιφανεστάτην. Συμβαλόντες γὰρ τοῖς ἀρίστοις τῶν ῾Ελλήνων, καὶ τοῖς ὀλίγοις τῶν πολλαπλασίων παραδόξως περιγενόμενοι, μεγάλην δόξαν ἐπ' ἀνδρείᾳ κατεκτήσαντο. Μεγίστων δ' ἐπαίνων ὁ στρατηγὸς ᾿Επαμεινώνδας ἠξιώθη, διὰ τῆς ἰδίας ἀνδρείας μάλιστα καὶ στρατηγικῆς συνέσεως τοὺς ἀνικήτους ἡγεμόνας τῆς ῾Ελλάδος κατηγωνισμένος. (4) Ἔπεσον δ' ἐν τῇ μάχῃ τῶν Λακεδαιμονίων οὐκ ἐλάττους τῶν τετρακισχιλίων, τῶν δὲ Βοιωτῶν περὶ τριακοσίους. Μετὰ δὲ ταῦτα περί τε τῆς τῶν νεκρῶν ἀναιρέσεως καὶ τῆς εἰς Πελοπόννησον ἀπαλλαγῆς τῶν Λακεδαιμονίων σπονδὰς ἐποιήσαντο. Καὶ τὰ μὲν περὶ τὴν ἐν Λεύκτροις μάχην συμβάντα τοιοῦτον ἔσχε τέλος.

Traduction française :

[15,56] Mais de plus par le désordre qui se jette naturellement dans une armée sans chef, les Thébains en rompirent peu à peu tous les rangs. Cependant les Spartiates, combattant avec un courage invincible pour défendre le corps de leur roi, le conservèrent en effet : mais le gain de la bataille demeura à leurs adversaires, (2) car les soldats d'élite d'Épaminondas, animés et soutenus encore par les exhortations et par l'exemple de leur général, repoussèrent quoi qu'avec beaucoup de peine les Spartiates. Ceux-ci en reculant d'abord peu à peu laissèrent délier leurs rangs ; mais dans la suite plusieurs d'entre eux étant tués et la nouvelle de la mort de leur roi étant bientôt parvenue jusqu'à leurs dernières lignes, la déroute fut universelle. (3) L'armée thébaine se mit alors à les poursuive et continuant le massacre remporta enfin une victoire signalée, d'autant plus qu'ayant en à combattre le plus vaillants hommes de la Grèce, auxquels ils étaient de beaucoup inférieurs en nombre, ils donnèrent une idée extraordinaire de leur courage. Mais leur Général Épaminondas fut véritablement couvert de gloire pour avoir procuré cet avantage à sa nation par sa valeur et surtout par son intelligence dans l'art militaire. (4) Les Lacédémoniens dans cette bataille ne perdirent pas moins de quatre mille hommes , contre trois cents Béotiens qui y furent tués. On convint ensuite d'une suspension d'armes pour la sépulture des morts de part et d'autre, et pour la retraite des Lacédémoniens en leur pays : telle fut la conclusion de la bataille de Leuctres.





Recherches | Texte | Lecture | Liste du vocabulaire | Index inverse | Menu | site de Philippe Remacle

 
UCL |FLTR |Itinera Electronica |Bibliotheca Classica Selecta (BCS) |
Responsable académique : Alain Meurant
Analyse, design et réalisation informatiques : B. Maroutaeff - J. Schumacher

Dernière mise à jour : 29/09/2005