HODOI ELEKTRONIKAI
Du texte à l'hypertexte

Diodore de Sicile, La Bibliothèque historique, livre XV

ἀλλ



Texte grec :

[15,51] Ἐπ' ἄρχοντος δ' ᾿Αθήνησι Φρασικλείδου ῾Ρωμαῖοι κατέστησαν ἀντὶ τῶν ὑπάτων χιλιάρχους ὀκτώ, Πόπλιον Μάνιον καὶ Γάιον, ᾿Ερενούκιον καὶ Γάιον Σέστον καὶ Τιβέριον ᾿Ιούλιον, ἔτι δὲ Λεύκιον Λαβίνιον καὶ Πόπλιον Τριβώνιον καὶ Γάιον Μάλλιον, πρὸς δὲ τούτοις Λεύκιον ᾿Ανθέστιον. Ἐπὶ δὲ τούτων οἱ μὲν Θηβαῖοι ἔκσπονδοι γεγονότες ἠναγκάσθησαν ἀναδέξασθαι μόνοι τὸν πρὸς Λακεδαιμονίους πόλεμον· οὐδεμιᾷ γὰρ ἐξῆν πόλει συμμαχῆσαι διὰ τὸ πάσας συντεθεῖσθαι τὴν κοινὴν εἰρήνην. (2) Οἱ δὲ Λακεδαιμόνιοι, μονωθέντων τῶν Θηβαίων, ἔκριναν πολεμεῖν αὐτοῖς καὶ τὰς Θήβας ἐξανδραποδίσασθαι. Φανερᾶς δὲ οὔσης τῆς τῶν Λακεδαιμονίων παρασκευῆς, καὶ τῶν Θηβαίων ἐρήμων ὄντων συμμάχων, ἅπαντες ὑπελάμβανον αὐτοὺς ῥᾳδίως ὑπὸ τῶν Σπαρτιατῶν καταπολεμηθήσεσθαι. (3) Διόπερ οἱ μὲν εὐνοϊκῶς ἔχοντες τῶν ῾Ελλήνων πρὸς τοὺς Θηβαίους συνήλγουν αὐτοῖς ἐπὶ ταῖς προσδοκωμέναις συμφοραῖς, οἱ δ' ἀλλοτρίως ἔχοντες περιχαρεῖς ἦσαν, ὡς αὐτίκα μάλα τῶν Θηβαίων ἐξανδραποδισθησομένων. Τέλος δ' οἱ Λακεδαιμόνιοι πολλὴν δύναμιν παρασκευασάμενοι παρέδωκαν αὐτὴν Κλεομβρότῳ τῷ βασιλεῖ, καὶ πρῶτον μὲν προαπέστειλαν πρέσβεις εἰς Θήβας, προστάττοντες ἁπάσας τὰς ἐν τῇ Βοιωτίᾳ πόλεις ἐᾶν αὐτονόμους, Πλαταιὰς δὲ καὶ Θεσπιὰς οἰκίζειν καὶ τὴν χώραν τοῖς πρότερον γεγονόσι κυρίοις ἀποκαταστῆσαι. (4) Ἀποκριναμένων δὲ τῶν Θηβαίων, ὡς οὔτ' αὐτοὶ πολυπραγμονοῦσιν οὐδὲν τῶν κατὰ τὴν Λακωνικὴν οὔτ' ἐκείνοις ἅπτεσθαι προσήκει τῶν τῆς Βοιωτίας· γενομένων δὲ τοιούτων τῶν ἀποκρίσεων οἱ Λακεδαιμόνιοι τὸν Κλεόμβροτον εὐθὺς ἐξέπεμψαν μετὰ τῆς δυνάμεως ἐπὶ τὰς Θήβας· οἱ δὲ τῶν Λακεδαιμονίων σύμμαχοι προθύμως εἶχον εἰς τὸν πόλεμον, ἐλπίζοντες μήτ' ἀγῶνα μήτε μάχην ἔσεσθαι, ἀλλ' ἀκονιτὶ τῶν Βοιωτῶν κρατήσειν.

Traduction française :

[15,51] Phrasiclide étant archonte d'Athènes, les Romains eurent au lieu de consuls huit tribuns militaires, P. Manlius, C. Erenucius, C. Sextius, L. Julius, M. Albinius, P. Trebonius, C. Manlius et L. Antistius. Les Thébains qui n'avaient pas voulu être compris dans la paix générale se trouvèrent seuls à soutenir l'effort des Lacédémoniens, et il n'était permis à aucune ville de se joindre à eux : (2) aussi Sparte conçut-elle une grande espérance de cette guerre et elle croyait déjà voir Thèbes dans ses fers. Les autres peuples de la Grèce, témoins de cette disposition des choses, n'en pensaient pas autrement eux-mêmes : jusques-là que plusieurs d'entre eux, qui étaient portés d'inclination et d'estime pour les Thébains, les plaignaient d'avance et croyaient déjà les voir dans le comble de l'infortune ; (3) tandis que ceux qui ne les aimaient pas se réjouissaient de leur calamité prochaine. Enfin les Lacédémoniens ayant rassemblé toutes leurs troupes en donnèrent le commandement à leur roi Cléombrotus. Ils envoyèrent avant toutes choses des ambassadeurs à Thèbes, par lesquels ils exigeaient que les Thébains laissassent toutes les villes de la Béotie à elles-mêmes, qu'ils rappelassent à Platées et à Thespies les habitants qu'ils en avaient fait sortir et qu'ils rendissent toutes les terres des envions à leurs anciens possesseurs. (4) Les Thébains répondirent que comme ils ne se mêlaient pas de ce qui concernait le territoire de la Laconie, ils ne croyaient pas que les Lacédémoniens dussent faire le partage des terres de la Béotie. Sur cette réponse, on fit partir Cléombrotus pour aller établir ses troupes aux environs de Thèbes. Les alliés de Lacédémone servaient avec joie dans cette guerre, s'imaginant qu'il n'y s'agirait ni d'attaque ni de défense et qu'ils allaient entrer sans résistance dans la Béotie.





Recherches | Texte | Lecture | Liste du vocabulaire | Index inverse | Menu | site de Philippe Remacle

 
UCL |FLTR |Itinera Electronica |Bibliotheca Classica Selecta (BCS) |
Responsable académique : Alain Meurant
Analyse, design et réalisation informatiques : B. Maroutaeff - J. Schumacher

Dernière mise à jour : 29/09/2005