HODOI ELEKTRONIKAI
Du texte à l'hypertexte

Diodore de Sicile, La Bibliothèque historique, livre XV

ἐκ



Texte grec :

[15,4] 4. Οἱ δὲ Πέρσαι τῇ ναυμαχίᾳ νικήσαντες εἰς Κίτιον πόλιν ἀμφοτέρας τὰς δυνάμεις ἤθροισαν. Ἐκ ταύτης δ' ὁρμώμενοι πολιορκίαν συνεστήσαντο πρὸς τῇ Σαλαμῖνι, καὶ τὴν πόλιν ἐπόρθουν κατὰ γῆν ἅμα καὶ κατὰ θάλατταν. (2) Καὶ Τιρίβαζος μὲν μετὰ τὴν ναυμαχίαν διαβὰς εἰς Κιλικίαν, κἀκεῖθεν πορευθεὶς πρὸς τὸν βασιλέα, τήν τε νίκην ἀπήγγειλε καὶ δισχίλια τάλαντα πρὸς τὸν πόλεμον ἀπεκόμισεν· Εὐαγόρας δὲ πρὸ μὲν τῆς ναυμαχίας παρὰ θάλατταν πεζῇ συμβαλὼν μέρει τῆς πεζῆς δυνάμεως προετέρησε καὶ πρὸς τὸ μέλλον εὐθαρσὴς καθειστήκει, τῇ δὲ ναυμαχίᾳ πταίσας καὶ συγκλεισθεὶς εἰς πολιορκίαν ἀθύμως εἶχεν. (3) Ὅμως δὲ κρίνας ἔχεσθαι τοῦ πολέμου, Πνυταγόραν μὲν τὸν υἱὸν ἀπέλιπεν ἡγεμόνα τῶν ὅλων ποιήσας ἐν τῇ Κύπρῳ, αὐτὸς δ' ἀναλαβὼν δέκα τριήρεις νυκτὸς ἔλαθε τοὺς πολεμίους ἐκπλεύσας ἐκ τῆς Σαλαμῖνος. Κομισθεὶς δ' εἰς τὴν Αἴγυπτον καὶ συντυχὼν τῷ βασιλεῖ, παρεκάλεσεν αὐτὸν ἐρρωμένως ἀντέχεσθαι τοῦ πολέμου καὶ κοινὸν ἡγεῖσθαι τὸν πρὸς τοὺς Πέρσας πόλεμον.

Traduction française :

[15,4] 4. Les Perses abordés à Citium y firent à leur aise le débarquement de leurs troupes de terre et de mer et y établissant leur place d'armes, ils partirent de là pour Salamine qu'ils assiégèrent par mer et par terre. (2) Teribaze d'abord après le gain de la bataille navale repaira en Cilicie, et allant ensuite à la Cour, il annonça au Roi la nouvelle de la victoire que sa flotte venait de remporter et reçut de lui deux cents talents pour la continuation de cette guerre. Évagoras qui avant le combat de mer s'était encouragé par quelque avantage qu'il avait eu sur des troupes nouvellement débarquées, fut extrêmement abattu par la défaite qu'il venait d'essuyer sur mer et qui avait été suivie sur le champ du siège de sa capitale où on l'enfermait. (3) Cependant résolu de se défendre jusqu'à la fin, il confia la garde de la ville et de l'île entière à son fils Pythagoras et lui-même accompagné de dix galères partit la nuit à l'insu des ennemis et arriva en Égypte, où ayant abordé le roi Acaris, il le pressa vivement de s'intéresser à cette guerre et de lui prêter de puissants secours contre le roi de Perse, qui n'était pas moins l'ennemi de l'Égypte que de Chypre même.





Recherches | Texte | Lecture | Liste du vocabulaire | Index inverse | Menu | site de Philippe Remacle

 
UCL |FLTR |Itinera Electronica |Bibliotheca Classica Selecta (BCS) |
Responsable académique : Alain Meurant
Analyse, design et réalisation informatiques : B. Maroutaeff - J. Schumacher

Dernière mise à jour : 29/09/2005