HODOI ELEKTRONIKAI
Du texte à l'hypertexte

Diodore de Sicile, La Bibliothèque historique, livre XV

ἀντὶ



Texte grec :

[15,41] 41. Ἐπ' ἄρχοντος δ' ᾿Αθήνησι Σωκρατίδου ῾Ρωμαῖοι ἀντὶ τῶν ὑπάτων χιλιάρχους κατέστησαν τέτταρας, Κόιντον Σερουίλιον, Σερούιον Κορνήλιον, ἔτι δὲ Σπόριον Παπίριον. Ἐπὶ δὲ τούτων ᾿Αρταξέρξης ὁ βασιλεὺς ἐστράτευσεν ἐπ' Αἰγυπτίους ἀφεστηκότας ἀπὸ Περσῶν. Ἡγοῦντο δὲ τῶν δυνάμεων Φαρνάβαζος μὲν τῶν βαρβαρικῶν, ᾿Ιφικράτης δ' ὁ ᾿Αθηναῖος τῶν μισθοφόρων, ὄντων δισμυρίων. Ὁ δ' ἀνὴρ οὗτος μετάπεμπτος ἐπὶ τὴν στρατηγίαν ὑπὸ τοῦ βασιλέως ἐτάχθη διὰ τὴν ἐν τῷ στρατηγεῖν ἀρετήν. (2) Ἔτη δὲ πλείω τοῦ Φαρναβάζου κατανηλωκότος περὶ τὰς παρασκευάς, ὁ μὲν ᾿Ιφικράτης ὁρῶν αὐτὸν ἐν μὲν τῷ λέγειν ὄντα δεινόν, ἐν δὲ τοῖς πραττομένοις νωχελῆ, παρρησίᾳ πρὸς αὐτὸν ἐχρήσατο, φήσας θαυμάζειν πῶς ἐν μὲν τοῖς λόγοις ἐστὶν ὀξύς, ἐν δὲ τοῖς ἔργοις βραδύς. Ὁ δὲ Φαρνάβαζος ἀπεκρίθη, διότι τῶν μὲν λόγων αὐτὸς κύριός ἐστι, τῶν δ' ἔργων ὁ βασιλεύς. (3) Τῆς δὲ τῶν Περσῶν δυνάμεως ἀθροισθείσης εἰς πόλιν ῎Ακην, ἠριθμήθησαν τῶν μὲν βαρβάρων εἴκοσι μυριάδες, ὧν ἦρχε Φαρνάβαζος· τῶν δὲ μισθοφόρων ῾Ελλήνων ᾿Ιφικράτης ἡγεῖτο δισμυρίων. Καὶ ναῦς ἠριθμήθησαν τριήρεις μὲν τριακόσιαι, τριακόντοροι δὲ διακόσιαι· τῶν δὲ τὴν ἀγορὰν καὶ τὴν ἄλλην παρασκευὴν κομιζουσῶν πολὺς ἦν ἀριθμός. (4) Ἀρχομένου δὲ τοῦ θέρους ἀνέζευξαν οἱ τοῦ βασιλέως στρατηγοὶ μετὰ πάσης τῆς δυνάμεως, καὶ τοῦ στόλου συμπαραπλέοντος προῆγον ἐπὶ τὴν Αἴγυπτον. Ὡς δ' ἧκον πλησίον τοῦ Νείλου, κατέλαβον τοὺς Αἰγυπτίους φανερῶς παρεσκευασμένους τὰ πρὸς τὸν πόλεμον. (5) Ὁ γὰρ Φαρνάβαζος βραδεῖαν τὴν στρατείαν ἐποιεῖτο, καὶ πολὺν χρόνον ἐδεδώκει τοῖς πολεμίοις εἰς τὴν παρασκευήν. Ὡς ἐπίπαν γὰρ οἱ τῶν Περσῶν στρατηγοί, τῶν ὅλων οὐκ ὄντες αὐτοκράτορες, περὶ πάντων ἀναφέρουσι τῷ βασιλεῖ, καὶ προσαναμένουσι τὰς περὶ ἑκάστων ἀποκρίσεις.

Traduction française :

[15,41] L'ANNÉE suivante Socratidès fut archonte d'Athènes et les Romains eurent au lieu de consuls quatre tribuns militaires, Q. Servilius, Serv. Cornélius, Sp. Papirius et L. Aemilius. Le roi Artaxerxés faisait alors la guerre aux Égyptiens révoltés contre les Perses. Pharnabaze commandait les troupes de sa nation qui montaient à deux cents mille hommes et l'Athénien Iphicrate était à la tête de tous les soldats étrangers ou soudoyés qui allaient à vingt mille hommes. La grande habileté de celui-ci dans la conduite d'une armée lui avait procuré cette fonction : (2) et comme Pharnabaze avait employé plusieurs années aux préparatifs de cette guerre, Iphicrate qui avait observé qu'il parlait avec une grande facilité, mais qu'il était lent dans ses opérations, s'enhardit un jour à lui dire qu'il s'étonnait qu'étant si aisé et si fécond dans ses discours, il se rendit long et tardif dans ses démarches. Pharnabaze répondit que cela venait de ce que ses paroles ne dépendaient que de lui et que ses oeuvres dépendaient du Roi. (3) L'armée de terre fut assemblée Acé. A l'égard de l'armée navale elle était composée de trois cents vaisseaux à trois rangs de rames et de deux cents à trente rangs : car pour les vaisseaux de charge qui portaient toute forte de munitions, le nombre en était beaucoup plus grand. (4) Dès le commencement de l'été les généraux nommés par le Roi mirent à la voile ou marchèrent par terre à la tête de leurs troupes, du côté de l'Égypte. Arrivant aux bouches du Nil ils trouvèrent les Égyptiens prêts de leur côté à les recevoir et à se défendre. (5) Car Pharnabaze ne s'était pas hâté dans son trajet ou dans sa marche, et il avait laissé aux ennemis le temps de se préparer. Les généraux des Perses ne sont point les maîtres absolus de leurs mouvements ; il faut qu'ils rendent compte au Roi des moindres circonstances où ils se trouvent et qu'ils attendent sa réponse sur chaque article.





Recherches | Texte | Lecture | Liste du vocabulaire | Index inverse | Menu | site de Philippe Remacle

 
UCL |FLTR |Itinera Electronica |Bibliotheca Classica Selecta (BCS) |
Responsable académique : Alain Meurant
Analyse, design et réalisation informatiques : B. Maroutaeff - J. Schumacher

Dernière mise à jour : 29/09/2005