HODOI ELEKTRONIKAI
Du texte à l'hypertexte

Diodore de Sicile, La Bibliothèque historique, livre XV

Ελλάδα



Texte grec :

[15,38] 38. Ἐπ' ἄρχοντος δ' ᾿Αθήνησιν ῾Ιπποδάμου ῾Ρωμαῖοι χιλιάρχους ἀντὶ τῶν ὑπάτων κατέστησαν τέτταρας, Λεύκιον Οὐαλέριον, Λεύκιον Μάλλιον, Σερούιον Σουλπίκιον, Λοκρήτιον. Ἐπὶ δὲ τούτων ᾿Αρταξέρξης ὁ τῶν Περσῶν βασιλεὺς μέλλων πολεμεῖν πρὸς Αἰγυπτίους καὶ σπεύδων ξενικὴν δύναμιν ἀξιόλογον συστήσασθαι, διέγνω συλλύσασθαι τοὺς κατὰ τὴν ῾Ελλάδα πολέμους· οὕτως γὰρ μάλιστ' ἤλπιζε τοὺς ῞Ελληνας ἀπολελυμένους τῶν οἰκείων πολέμων ἑτοιμοτέρους ἔσεσθαι πρὸς τὰς ξενολογίας. διόπερ πρέσβεις ἐξέπεμψεν εἰς τὴν ῾Ελλάδα τοὺς παρακαλέσοντας τὰς πόλεις κοινὴν εἰρήνην συνθέσθαι. (2) Τῶν δ' ῾Ελλήνων ἀσμένως προσδεξαμένων τοὺς λόγους διὰ τὸ κάμνειν τῇ συνεχείᾳ τῶν πολέμων, συνέθεντο πάντες τὴν εἰρήνην, ὥστε πάσας τὰς πόλεις αὐτονόμους καὶ ἀφρουρήτους εἶναι. Καὶ κατέστησαν οἱ ῞Ελληνες ἐξαγωγεῖς, οἳ κατὰ πόλιν ἑκάστην ἐπελθόντες ἐξήγαγον ἁπάσας τὰς φρουράς. (3) Μόνων δὲ Θηβαίων οὐ προσδεξαμένων κατὰ πόλιν γίνεσθαι τὰς σπονδάς, ἀλλὰ τὴν Βοιωτίαν ἅπασαν ὑπὸ τὴν τῶν Θηβαίων συντέλειαν ταττόντων, καὶ ᾿Αθηναίων μὲν ἀντειπόντων φιλοτιμότατα, Καλλιστράτου (δὲ) τοῦ δημαγωγοῦ τὸν λόγον διαθεμένου, ὑπὲρ δὲ τῶν Θηβαίων ᾿Επαμεινώνδου διαθεμένου λόγον θαυμαστῶς ἐν τῷ κοινῷ συνεδρίῳ, τοῖς μὲν ἄλλοις ῞Ελλησι πᾶσι συμφώνως αἱ σπονδαὶ συνετελέσθησαν, μόνοι δὲ Θηβαῖοι κριθέντες ἔκσπονδοι, καὶ τοῦ ᾿Επαμεινώνδου διὰ τῆς ἰδίας ἀρετῆς ἐμποιοῦντος φρόνημα τοῖς πολίταις, ἐθάρρησαν τοῖς ἁπάντων δόγμασιν ἀντιβαίνειν. (4) Λακεδαιμόνιοι μὲν γὰρ καὶ ᾿Αθηναῖοι, διὰ πάντων περὶ τῆς ἡγεμονίας διαφιλοτιμούμενοι, παρεχώρουν ἀλλήλοις, οἱ μὲν τῆς κατὰ γῆν, οἱ δὲ τῆς κατὰ θάλατταν ἀρχῆς ἄξιοι κρινόμενοι. διόπερ τὴν ἐκ τρίτου προσώπου ἀναφερομένην ἡγεμονίαν χαλεπῶς ἔφερον, καὶ τὰς κατὰ Βοιωτίαν πόλεις ἀπέσπων τῆς τῶν Θηβαίων συντελείας.

Traduction française :

[15,38] Hippodamus étant archonte d'Athènes, les Romains créèrent au lieu de consuls quatre tribuns militaires, L. Valérius Crispus, A. Manlius, Serv. Sulpitius et L. Luctétius. Artaxerxès roi de Perse qui voulait porter la guerre en Égypte et qui était bien aise d'avoir dans son armée un puissant secours de troupes étrangères, entreprit de pacifier les peuples de la Grèce, pour tirer de là des soldats qui n'auraient plus d'occupation dans leur pays. Il envoya à ce dessein des ambassadeurs dans les villes grecques pour les inviter à s'accorder entre elles. (2) Comme ces villes étaient lasses elles-mêmes de leurs divisions, elles se prêtèrent aisément aux discours des ambassadeurs et elles firent la paix entre elles aux conditions quelles demeureraient toutes maîtresses d'elles-mêmes et que chacune ne ferait gardée que par ses propres citoyens. On nomma des officiers militaires qui, par l'autorité de la nation en corps, allèrent tirer de toutes les citadelles les garnisons qui portaient le nom d'une autre ville. (3) Les Thébains seuls s'opposèrent à ce règlement à l'égard de leur province et prétendirent que toutes les villes de la Béotie étaient de la dépendance de Thèbes. Les Athéniens s'opposèrent vivement à cette exception. Callistrate, un de leurs orateurs, la combattit dans l'assemblée générale avec beaucoup de force. Mais Épaminondas y soutint par un discours admirable le droit particulier des Thébains. Tous les autres Grecs signèrent donc un traité que les Thébains refusèrent : et par la grande confiance qu'ils avaient dans la vertu et dans le courage d'Épaminondas, ils demeurèrent hardiment seuls de leur opinion et de leur parti. (4) Les Lacédémoniens et les Athéniens qui auparavant se disputaient le commandement en tout genre, convenaient ici que les premiers commanderaient sur terre et les seconds sur mer : mais les uns et les autres étaient extrêmement fâchés de voir qu'il s'élevât dans la nation thébaine un troisième concurrent qui allait disputer aux deux autres la primauté. Ils firent donc tout ce qu'ils purent pour détacher du parti de Thèbes les villes de la Béotie.





Recherches | Texte | Lecture | Liste du vocabulaire | Index inverse | Menu | site de Philippe Remacle

 
UCL |FLTR |Itinera Electronica |Bibliotheca Classica Selecta (BCS) |
Responsable académique : Alain Meurant
Analyse, design et réalisation informatiques : B. Maroutaeff - J. Schumacher

Dernière mise à jour : 29/09/2005