HODOI ELEKTRONIKAI
Du texte à l'hypertexte

Diodore de Sicile, La Bibliothèque historique, livre XV

πατρίδα



Texte grec :

[15,25] 25. Ἐπ' ἄρχοντος δ' ᾿Αθήνησι Ναυσινίκου ῾Ρωμαῖοι χιλιάρχους τέσσαρας ἀντὶ τῶν ὑπάτων κατέστησαν, Μάρκον Κορνήλιον καὶ Κόιντον Σερουίλιον, Μάρκον Φούριον καὶ Λεύκιον Κοΐνκτιον. Ἐπὶ δὲ τούτων ὁ κληθεὶς Βοιωτικὸς πόλεμος ἐνέστη Λακεδαιμονίοις πρὸς Βοιωτοὺς διὰ τοιαύτας αἰτίας. τὴν Καδμείαν φρουρούντων Λακεδαιμονίων ἀδίκως καὶ πολλοὺς τῶν ἀξιολόγων ἀνδρῶν πεφυγαδευκότων, συνεστράφησαν οἱ φυγάδες, καὶ συνεπιλαβομένων ᾿Αθηναίων κατῆλθον εἰς τὴν πατρίδα νυκτός. (2) Καὶ πρῶτον μὲν τοὺς τὰ Λακεδαιμονίων φρονοῦντας ἐν ταῖς ἰδίαις οἰκίαις ἐφόνευσαν, ἔτι κοιμωμένους καταλαβόντες· ἔπειτα τοὺς πολίτας ἐπὶ τὴν ἐλευθερίαν παρακαλέσαντες συνεργοὺς ἔσχον ἅπαντας τοὺς Θηβαίους. Ταχὺ δὲ τοῦ πλήθους συνδραμόντος μετὰ τῶν ὅπλων, ἅμ' ἡμέρᾳ τὴν Καδμείαν πολιορκεῖν ἐπεχείρησαν. (3) Οἱ δὲ φρουροῦντες τὴν ἄκραν Λακεδαιμόνιοι, μετὰ τῶν συμμάχων ὄντες οὐκ ἐλάττους τῶν χιλίων καὶ πεντακοσίων, εἰς μὲν τὴν Σπάρτην ἐξέπεμψαν τοὺς δηλώσοντας τὴν τῶν Θηβαίων ἐπανάστασιν καὶ βοηθεῖν τὴν ταχίστην παρακαλέσοντας, αὐτοὶ δ' ἐκ τόπων ὑπερδεξίων ἀμυνόμενοι τοὺς πολιορκοῦντας πολλοὺς μὲν ἀνῄρουν, οὐκ ὀλίγους δὲ κατετραυμάτιζον. (4) Οἱ δὲ Θηβαῖοι μεγάλην δύναμιν προσδοκῶντες ἥξειν ἐκ τῆς ῾Ελλάδος Λακεδαιμονίοις, ἐξέπεμψαν πρεσβευτὰς εἰς τὰς ᾿Αθήνας, ὑπομιμνήσκοντες μὲν ὅτι καὶ αὐτοὶ συγκατήγαγον τὸν δῆμον τῶν ᾿Αθηναίων καθ' ὃν καιρὸν ὑπὸ τῶν τριάκοντα τυράννων κατεδουλώθησαν, ἀξιοῦντες δὲ πανδημεὶ βοηθῆσαι καὶ πρὸ τῆς τῶν Λακεδαιμονίων παρουσίας συνεκπολεμῆσαι τὴν Καδμείαν.

Traduction française :

[15,25] 25. Nausinicus étant archonte d'Athènes, les Romains créèrent au lieu de consuls quatre tribuns militaires, M. Cornélius, Q. Servilius, M. Furius et L. Quintus. Les Spartiates firent alors aux Béotiens cette guerre qu'on a appelée Béotique, sur le prétexte que voici. Ils occupaient toujours la citadelle de Cadmée qu'ils avaient prise contre toute sorte de droit et ils avaient chassé des maisons du lieu plusieurs habitants des plus considérables. Ces bannis y revinrent pourtant et par le secours des Athéniens ils y rentrèrent de nuit. (2) Ils tuèrent d'abord dans leurs propres maisons et dans leurs lits tous ceux qui adhéraient aux Lacédémoniens ; après quoi se déclarant en public pour le rétablissement de la liberté, ils attirèrent tous les Thébains à leur parti. Ainsi la multitude s'assemblant en armes autour d'eux, ils furent en état dès le point du jour d'assiéger Cadmée. (3) La garnison qui occupait cette citadelle de la part des Lacédémoniens et qui montait en comptant les alliés au nombre de quinze cents hommes, envoya sur le champ à Sparte la nouvelle de cette attaque et du soulèvement des Thébains, en demandant du secours contre eux. Cependant comme les assiégés combattaient dans un poste avantageux, ils blessèrent et tuèrent même bien du monde aux assiégeants. (4) Les Thébains qui ne doutaient pas qu'il ne vint du secours aux Lacédémoniens de divers endroits de la Grèce envoyèrent des ambassadeurs à Athènes pour représenter la république qu'ils avaient pris son parti et sa défense dans le temps quelle était opprimée par les trente Tyrans et pour l'inviter à rendre la pareille aux Thébains et à les secourir avant que tous les alliés de Lacédémone fussent rassemblés contre eux.





Recherches | Texte | Lecture | Liste du vocabulaire | Index inverse | Menu | site de Philippe Remacle

 
UCL |FLTR |Itinera Electronica |Bibliotheca Classica Selecta (BCS) |
Responsable académique : Alain Meurant
Analyse, design et réalisation informatiques : B. Maroutaeff - J. Schumacher

Dernière mise à jour : 29/09/2005