HODOI ELEKTRONIKAI
Du texte à l'hypertexte

Denys d'Halicarnasse, Les Antiquités romaines, livre VIII (avec trad. française)

ἀρετῆς



Texte grec :

[8,60] Μάρκιος μὲν δὴ τοιαύτης καταστροφῆς ἔτυχεν, ἀνὴρ καὶ τὰ πολέμια ἄριστος τῶν καθ´ ἡλικίαν καὶ πρὸς ἁπάσας τὰς ἡδονάς, ὅσαι ἄρχουσι νέων, ἐγκρατής, τά τε δίκαια οὐκ ἀπὸ νόμου μᾶλλον ἀνάγκης διὰ τιμωριῶν δέος ἀκούσιος ἀποδιδούς, ἀλλ´ ἑκών τε καὶ πεφυκὼς πρὸς αὐτὰ εὖ, καὶ οὐδ´ ἐν ἀρετῆς μοίρᾳ τὸ μηθὲν ἀδικεῖν τιθέμενος, οὐ μόνον τ´ αὐτὸς ἁγνεύειν ἀπὸ πάσης κακίας προθυμούμενος, ἀλλὰ καὶ τοὺς ἄλλους προσαναγκάζειν δικαιῶν· μεγαλόφρων τε καὶ δωρηματικὸς καὶ εἰς ἐπανόρθωσιν ὧν ἑκάστῳ δέοι τῶν φίλων, ὁπότε γνοίη, προχειρότατος, τά τε πολιτικὰ πράττειν οὐδενὸς χείρων τῶν ἀριστοκρατικῶν· καὶ εἰ μὴ τὸ στασιάζον τῆς πόλεως ἐμποδὼν αὐτοῦ τοῖς πολιτεύμασιν ἐγένετο, μεγίστην ἂν ἡ Ῥωμαίων πόλις ἐπίδοσιν εἰς ἡγεμονίαν ἐκ τῶν ἐκείνου πολιτευμάτων ἔλαβεν. ἀλλ´ οὐ γὰρ ἐν δυνατῷ ἦν ἅμα πάσας τὰς ἀρετὰς ἐν ἀνθρώπου γενέσθαι φύσει, οὐδὲ φύσεταί τις ἀπὸ θνητῶν καὶ ἐπικήρων σπερμάτων περὶ πάντ´ ἀγαθός.

Traduction française :

[8,60] Vl. TELLE fut la catastrophe et la fin de Marcius. C'était le plus brave guerrier de son siècle. Maitre des passions et des plaisirs qui dominent les jeunes gens, il observait exactement les règles de la justice en toutes choses, non par la nécessité qu'imposent les lois, ou par la crainte des châtiments, mais par un heureux penchant, et par la bonté de son naturel, persuadé que ce n'est pas une vraie vertu que d'éviter simplement l'injustice si on ne le fait par de bons motifs. Non seulement il était lui-même éloigné de tout vice, il en éloignait aussi les autres par toutes sortes de moyens. Généreux dans toutes ses actions, magnifique envers ses amis, libéral, et prompt à les soulager, jamais il ne les laissa manquer dans leurs besoins lorsqu'ils lui étaient connus. Il ne cédait à aucun des grands de son siècle en activité et en capacité dans le métier de la guerre, et si les séditieux n'avaient pas mis des obstacles invincibles à ses prudents conseils et à ses grandes vues, l'empire Romain eût reçu de merveilleux accroissements sous ses auspices. Mais il fut homme ; il n'était donc pas possible que toutes les vertus se trouvassent rassemblées dans lui, et jamais on ne verra de mortel né selon les voies ordinaires, qui soit accompli en toutes choses.





Recherches | Texte | Lecture | Liste du vocabulaire | Index inverse | Menu | Site de Philippe Remacle

 
UCL |FLTR |Itinera Electronica |Bibliotheca Classica Selecta (BCS) |
Responsable académique : Alain Meurant
Analyse, design et réalisation informatiques : B. Maroutaeff - J. Schumacher

Dernière mise à jour : 19/08/2009