HODOI ELEKTRONIKAI
Du texte à l'hypertexte

Athénée de Naucratis, les Deipnosophistes (ou Le Banquet des sages), livre XIII

δαιμονίως



Texte grec :

[13,77] ῞Ολως δὲ τοὺ παιδικοὺς ἔρωτας τῶν ἐπὶ ταῖς θηλείαις προκρίνουσι πολλοί. Παρὰ γὰρ τὰς ἄλλας ταῖς εὐνομουμέναις πόλεσιν ἐπὶ τῆς ῾Ελλἀδος σπουδασθῆναι τὸδε τὸ ἔθος. Κρῆτες γοῦν, ὡς ἔφην, καὶ οἱ ἐν Εὐβοίᾳ Χαλκιδεῖς περὶ τὰ παιδικὰ δαιμονίως ἐπτόηνται. ᾿Εχεμένης γοῦν ἐν τοῖς Κρητικοῖς οὺ τὸν Δία ἁρπάσαι τὸν Γανυμήδην ἀλλὰ Μίνωα. Οἱ δὲ προειρημένοι Χαλκιδεῖς παρ' αὑτοῖς φασιν ἁρπασθῆναι τὸν Γανυμήδην ὑπὸ τοῦ Διὸς καὶ τὸν τόπον δεικνύντες ῾Αρπάγιον καλοῦσιν, ἐν ῷ καὶ μυρρίναι διάφοροι πεφύκασιν. Καὶ τὴν πρὸς ᾿Αθηναίους δ' ἔχθραν διελύσατο Μίνως, καίπερ ἐπὶ θανάτῳ παιδὸς συστᾶσαν, Θησέως ἐρασθεὶς καὶ τὴν θυγατέρα τούτῳ γυναῖκα ἔδωκε Φαίδραν, ὡς Ζῆνις ἢ Ζηνεύς φησιν ὁ Χῖος ἐν τῳ περὶ τῆς πατρίδος συγγράματι.

Traduction française :

[13,77] Bien des gens préfèrent les liaisons garçonnièr es aux amours féminines. Généralement, leurs zélateurs affirment que les cités de Grèce où cette pratique est répandue sont celles où les moeurs sont les plus policées. Les Crétois, par exemple - j'en ai parlé plus haut - et les habitants de Chalcis en Eubée, sont friands de telles unions. Echémène prétend, dans son Histoire de la Crète, que Ganymède fut enlevé par Minos et non par Zeus. Mais les Chalcidiens disent que c'est dans leur pays que Ganymède fur ravi : pour preuve, ils montrent encore l'endroit où la chose se produisit, qui se nomme Harpagion, soit dit en passant, une région fort belle, couverte d'arbres à myrte. Quant à Minos, il faut savoir qu'il mit fin à sa querelle avec les Athéniens, à la suite du meurtre de son fils, parce qu'il aimait tendrement Thésée. Il lui donna la main de sa fille Phèdre, s'il faut en croire Zénis (ou Zénéos) de Chios dans l'Histoire qu'il consacra à sa patrie.





Recherches | Texte | Lecture | Liste du vocabulaire | Index inverse | Menu | Site de Philippe Remacle

 
UCL |FLTR |Itinera Electronica |Bibliotheca Classica Selecta (BCS) |
Responsable académique : Alain Meurant
Analyse, design et réalisation informatiques : B. Maroutaeff - J. Schumacher

Dernière mise à jour : 15/09/2005