HODOI ELEKTRONIKAI
Du texte à l'hypertexte

Athénée de Naucratis, les Deipnosophistes (ou Le Banquet des sages), livre XIII

ὦδε



Texte grec :

[13,69] ᾿Ενδόξους δὲ ἑταίρας καὶ ἐπὶ κάλλει διαφερούσας ἤνεγκεν καὶ ἡ Ναύκρατις· Δωρίχαν τε, ἥν ἡ καλὴ Σαπφὼ ἐρωμένην γενομένην Χαράξου τοῦ ἀδελφοῦ αὐτῆς κατ' ἐμπορίαν εἰς τὴν Ναύκτατιν ἀπαίροντος διὰ τῆς ποιήσεως διαβάλλει ὡς πολλὰ τοῦ Χαράξου νοσφισαμένην. ῾Ηρόδοτος δ' αὐτήν ῾Ροδῶπιν καλεῖ, ἀγνοῶν ὅτι ἑτέρα τῆς Δωρίχης ἐστὶν αὕτη, ἡ καὶ τοὺς περιβοήτους ὀβελίσκους ἀναθεῖσα ἐν Δελφοῖς, ὧν μέμνηται Κρατῖνος διὰ τούτων - - - . Εἰς δὲ τὴν Δωρίχαν τόδ' ἐποίησε τοὐπίγραμμα Ποσείδιππος, {καίτοι} καὶ ἐν τῇ Αἰθιοπίᾳ πολλάκις αὐτῆς μνημονεύσας. ᾿Εστὶ <δὲ> τόδε · Δωρίχα, ὀστέα μὲν σὰ πάλαι κόνιν, ἕσσατο δ' ἑσμος χαίτης ἥ τε μύρων ἔκπνοος ἀμπεχόνη, ᾗ ποτε τὸν χαρίεντα περιστέλλουσα Χάραξον σύγχρους ὀρθινῶν ἥψαο κισσυβίων Σαπφῷαι δὲ μένουσι φίλης ἔτι καὶ μενέουσιν ῴδῆς αἱ λευκαὶ φθεγγόμεναι σελίδες οὔνομα σὸν μακαριστόν, ὃ Ναύκρατις ὦδε φυλάξει, ἔστ' ἂν ἦν Νείλου ναῦς ἐφ' ἁλὸς πελάγη. Καὶ ᾿Αρχεδίκη δ' ἦν ἐκ τῆς Ναυκράτεως καὶ αὐτὴ ἑταίρα καλή. Φιλεῖ γάρ πως ἡ Ναύκρατις, ὡς ὁ ῾Ηρόδοτός φησιν, ἐπαφροδίτους ἔχειν τὰς ἑταίρας.

Traduction française :

[13,69] Naucratis produisit également de célèbres courtisanes, remarquables de beauté, telles que Doriché, qui devint la maîtresse de Charaxos, frère de la belle Sappho, lorsque celui-ci se rendit à Naucratis pour affaires. Sappho a d'ailleurs dénoncé cette liaison avec vigueur, accusant cette femme d'avoir soutiré beaucoup d'argent à son frère. Hérodote l'appelle Rhodopis, tout en étant incapable de dire s'il s'agit en fait de Doriché, celle qui érigea à Delphes les deux fameux obélisques dont Cratinos a parlés dans les vers suivants… (lacune). Posidippe, qui a si souvent évoqué Doriché dans son Éthiopienne, composa cette épigramme en son honneur : «Ô Doriché, tes os, depuis longtemps, ne sont plus que cendre, comme tes couronnes et ta tunique embaumée de parfums, toi qui naguère, serrant dans tes bras le beau Charaxos et partageant sa couche, buvais jusqu'à la lie la coupe du matin. Mais les vers sublimes de Sappho vivent encore et vivront à jamais pour faire résonner ton nom. Et ton nom est glorieux, car Naucratis en gardera le souvenir, tant que les vaisseaux, venant du Nil, vogueront en pleine mer.» Je ne manquerai pas de vous rappeler qu'Archédicé était aussi originaire de Naucratis : c'était une superbe courtisane. Comme le reconnaît volontiers Hérodote, Naucratis possède - on ne sait pas trop pourquoi - des courtisanes au charme irrésistible.





Recherches | Texte | Lecture | Liste du vocabulaire | Index inverse | Menu | Site de Philippe Remacle

 
UCL |FLTR |Itinera Electronica |Bibliotheca Classica Selecta (BCS) |
Responsable académique : Alain Meurant
Analyse, design et réalisation informatiques : B. Maroutaeff - J. Schumacher

Dernière mise à jour : 15/09/2005