HODOI ELEKTRONIKAI
Du texte à l'hypertexte

Athénée de Naucratis, les Deipnosophistes (ou Le Banquet des sages), livre XIII

Γραμμοδιδασκαλίδην



Texte grec :

[13,53] Τοσαῦτ' εἰπὼν μετά τινος τροχιλίας ὁ Μυρτίλος «Μή τι τοιοῦτοι ὑμεῖς οἱ φιλόσοφοι, ἔφη, οἱ καὶ πρὸ τῶν Ἡδονικῶν καλουμένων αὐτοὶ τὸν τῆς ἡδονῆς τοῖχον ὑποσκάπτοντες, ὥς που ό Ἐρατοσθένης ἔφη. Κἀμοὶ μὲν τὰ καλὰ τῶν ἑταιρῶν ἀποφθέγματα πεπεράνθω μέχρι τούτων· ἐπ' ἄλλο δ' εἶδος μεταβήσομαι λόγων. Καὶ πρῶτον μὲν μνησθήσομαι τοῦ φιλαληθεστάτου ᾽Επικούρου· ὅστις έγκυκλίου παιδείας ἀμύητος ὢν ἐμακάριζε καὶ τοὺς ὁμοίως αὐτῷ ἐπὶ φιλοσοφίαν παρερχομένους, τοιαύτας φωνὰς προιέμενος· «Μακαρίζω σε, ὦ οὗτος, ὅτι καθαρὸς πάσης παιδείας ἐπὶ φιλοσοφίαν ὥρμησαι.» Ὅθεν αὐτὸν καὶ ὁ Τίμων φησὶν Γραμμοδιδασκαλίδην, ἀναγωγότατον ζωόντων. Οὗτος οὖν ὁ Ἐπίκουρος οὐ Λεόντιον εἷχεν ἐρωμένην τὴν ἐπὶ έταιρείᾳ διαβόητον γενομένην; ἣ δὲ οὐδ' ὅτε φιλοσοφεῖν ἤρξατο ἐπαύσατο ἑταιροῦσα, πᾶσι δὲ τοῖς Ἐπικουρείοις συνῆν ἐν τοῖς κήποις, Ἐπικούρῳ δὲ καὶ ἀναφανδόν· ὥστ' ἐκεῖνον πολλἠν φροντίδα ποιούμενον αὐτῆς τοῦτ' ἐμφανίζειν διὰ τῶν πρὸς ῞Ερμαρχον Ἐπιστολῶν.

Traduction française :

[13,53] Après ce flot de paroles sorti de sa bouche volubile, Myrtilos s'écria : «J'espère que vous, philosophes, vous allez prendre bien garde de ne pas devenir pire que ce ramassis de sensuels invétérés. Comme le dit Ératosthène, dans un de ses écrits, ne creusez pas une fente dans la muraille dressée devant la Volupté. Pour ma part, je crois avoir suffisamment évoqué ces courtisanes. J'ai envie maintenant d‘aborder d'autres matières de discussion. En premier lieu, je vous rappelle au bon souvenir d'Épicure, un maître de vérité. Vous savez qu'il avait en haute estime tous ceux qui pratiquaient la sagesse avec une belle acuité. Il les honorait en leur disant : «Je te félicite, ami, de te jeter à corps perdu dans sagesse, vierge de toute idée préconçue.» Pour cette raison, Timon le surnomma «Professeur nul, le plus inculte des hommes.» Or ce même Épicure n'eut-il pas pour maîtresse Léontion, une femme célèbre pour sa liberté de moeurs ? Bien qu'initiée à la philosophie, elle ne renonça pas pour autant à baiser. En effet, elle coucha avec tous les disciples d'Épicure, en plein coeur de ses jardins, et sous les yeux du maître par-dessus le marché ! Malgré cela, il fut toujours aux petits soins pour elle, s'il faut en croire ses Lettres à Hermarchos.





Recherches | Texte | Lecture | Liste du vocabulaire | Index inverse | Menu | Site de Philippe Remacle

 
UCL |FLTR |Itinera Electronica |Bibliotheca Classica Selecta (BCS) |
Responsable académique : Alain Meurant
Analyse, design et réalisation informatiques : B. Maroutaeff - J. Schumacher

Dernière mise à jour : 15/09/2005