HODOI ELEKTRONIKAI
Du texte à l'hypertexte

Athénée de Naucratis, les Deipnosophistes (ou Le Banquet des sages), livre XIII

Ο



Texte grec :

[13,4] ῾Ο δὲ ῾Ηρακλῆς πλείστας δόξας ἐσχηκέναι γυναῖκας (ἦν γὰρ φιλογύνης) ἀνὰ μέρος αὐτὰς εἶχεν, ὡς ἂν στρατευόμενος καὶ κατἀ διάφορα γιγνόμενος χωρία · ἐξ ὧν καὶ τὸ τῶν τέκνων αὐτῷ πλῆθος ἐγένετο. ᾿Εν ἑπτὰ μέντοι γε ἡμέραις πεντήκοντα διεπαρθένευσε Θεστίου κόρας, ὡς ῾Ηρόδορος ἱστορεῖ. Πολυγύναιος δ' ἐγένετο καὶ Αἰγεύς · Πρώτην μὲν γὰρ ἔγημε τὴν ῞Οπλητος θυγατέρα, μεθ' ἣν τῶν Χαλκώδοντος μίαν. Παραδοὺς δ' ἀμφοτέρας φίλοις συνῆν πολλαῖς χωρὶς γάμων. ῎Επειτα τὴν Πιτθέως ἔλαβεν Αἴθραν, μεθ' ἣν Μήδειαν. Θησεὺς δἐ ῾Ελένην ἁρπάσας ἑξῆς καὶ ᾿Αριάδνην ἥρπασεν. ῎Ιστρος γοῦν ἐν τῇ τεσσαρεκαιδεκάτῃ τῶν ᾿Αττικῶν καταλέγων τὰς τοῦ Θησέως γενομένας γυναῖκάς φησι τὰς μὲν αὐτῶν ἐξ ἔρωτος γεγενῆσθαι, τὰς δ' ἐξ ἁρπαγῆς, ἄλλας δ' ἐκ νομίμων γάμων · ἐξ ἁρπαγῆς μὲν ῾Ελένην, ᾿Αριάδνην, ῾Ιππολύτην καὶ τὰς Κερκύονος καὶ Σίνιδος θυγατέρας, νοίμίμως δ' αὐτὸν γῆμαι Μελίβοιαν τὴν Αἴαντος μητέρα. ῾Ησίοδος δέ φησι καὶ ῞Ιππην καὶ Αἴγλην, δι' ἣν καὶ τοὺς πρὸς ᾿Αριάδνην ὅρκους παρέβη, ὥς φησι Κέκρωψ. Φερεκύδης προστίθησι καὶ Φερέβοιαν. Πρὸ δὲ τῆς ῾Ελένης καὶ ἐκ Τροιζῆνος ἥρπασεν ᾿Αναξώ. Μετὰ δὲ τὴν ῾Ιππολύτην Φαίδραν ἔσχεν.

Traduction française :

[13,4] Héraclès, réputé pour avoir eu des femmes à foison – c'était un grand amateur de la gent féminine – obtint leurs faveurs les unes après les autres. La chose semble naturelle de la part d'un homme qui ne cessait de parcourir mille régions pour accomplir ses missions ; ce qui explique qu'il ait eut une progéniture si importante. On rapporte que, dans l'intervalle de cinq jours, il réussit àdépuceler les cinquante filles de Thestios, s'il faut en croire Hérodoros. Égée, lui aussi, eut beaucoup d'épouses. Il épousa en premières noces la fille d'Hoplès, avant de s'unir plus tard à l'une des filles de Chalcodon. Mais, après avoir bien profité d'elles, il les refila toutes deux à ses amis, puis se mit à fréquenter de nombreuses femmes sans les épouser. Plus tard, il se maria avec Aethra, fille de Pitthéos, enfin avec Médée. Quant à Thésée, il ravit Hélène, ainsi qu'Ariane, peu après. Istros, qui rédigea la liste des femmes qui s'unirent à Thésée, dans le quatorzième livre de son Histoire de l'Attique, raconte que certaines d'entre elles se sont offertes à lui par amour véritable, tandis que d'autres ont été purement et simplement enlevées, et quelques-unes épousées en toute légalité. Parmi les femmes enlevées, Hélène, Ariane, Hippolyte et les filles de Cercyon et de Sinis. En revanche, Mélibée, mère d'Ajax fut épousée. De son côté, Hésiode raconte que Thésée épousa, en outre, Hippé et Aéglé, cette dernière étant la cause de la rupture des serments faits à Ariane, aux dires de Kerkops. Phérécyde ajoute à la liste Phérébée. Mais avant son aventure avec Hélène, Thésée avait déjà enlevé Anaxo de Trézène. Enfin, après Hippolyte, il épousa Phèdre.





Recherches | Texte | Lecture | Liste du vocabulaire | Index inverse | Menu | Site de Philippe Remacle

 
UCL |FLTR |Itinera Electronica |Bibliotheca Classica Selecta (BCS) |
Responsable académique : Alain Meurant
Analyse, design et réalisation informatiques : B. Maroutaeff - J. Schumacher

Dernière mise à jour : 15/09/2005