HODOI ELEKTRONIKAI
Du texte à l'hypertexte

ACHILLES TATIUS, Leucippé et Clitophon, livre II

παρακῦψαν



Texte grec :

[2,35] Ὁρῶν οὖν ἐγὼ τὸν Μενέλαον κατηφῆ πάνυ τῶν ἑαυτοῦ μεμνημένον, τὸν δὲ Κλεινίαν ὑποδακρύοντα μνήμῃ Χαρικλέους, βουλόμενος αὐτοὺς τῆς λύπης ἀπαγαγεῖν, ἐμβάλλω λόγον ἐρωτικῆς ἐχόμενον ψυχαγωγίας· καὶ γὰρ οὐδὲ ἡ Λευκίππη παρῆν, ἀλλ´ ἐν μυχῷ ἐκάθευδε τῆς νηός. λέγω δὴ πρὸς αὐτοὺς ὑπομειδιῶν· "Ὡς παρὰ πολὺ κρατεῖ μου Κλεινίας· ἐβούλετο γὰρ λέγειν κατὰ γυναικῶν, ὥσπερ εἰώθει. ῥᾷον δ´ ἂν εἴποι νῦν ἤτοι, ὡς κοινωνὸν ἔρωτος εὑρών. οὐκ οἶδα γὰρ πῶς ἐπιχωριάζει νῦν ὁ εἰς τοὺς ἄρρενας ἔρως." "Οὐ γὰρ πολὺ ἄμεινον," ὁ Μενέλαος ἔφη, "τοῦτο ἐκείνου; καὶ γὰρ ἁπλούστεροι παῖδες γυναικῶν, καὶ τὸ κάλλος αὐτοῖς δριμύτερον εἰς ἡδονήν." "Πῶς δριμύτερον," ἔφην, "ὅ τι παρακῦψαν μόνον οἴχεται καὶ οὐκ ἀπολαῦσαι δίδωσι τῷ φιλοῦντι, ἀλλ´ ἔοικε τῷ τοῦ Ταντάλου πόματι; πολλάκις γὰρ ἐν ᾧ πίνεται πέφευγε, καὶ ἀπῆλθεν ὁ ἐραστὴς οὐχ εὑρὼν πιεῖν· τὸ δὲ ἔτι πινόμενον ἁρπάζεται πρὶν ὁ πίνων κορεσθῇ. καὶ οὐκ ἔστιν ἀπὸ παιδὸς ἀπελθεῖν ἐραστὴν ἄλυπον ἔχοντα τὴν ἡδονήν· καταλείπει γὰρ ἔτι διψῶντα."

Traduction française :

[2,35] Clinias prit la parole et raconta, en soupirant, la mort de Chariclès. Mon tour vint ensuite ; mais, n'osant m'ouvrir avec trop de sincérité sur ce qui me regardait, je bâtis sur-le-champ quelques aventures romanesques, dont je payai la confiance de Ménélas. Leucippe n'était pas pour lors avec nous : elle s'était retirée après le dîner dans une chambre du vaisseau, et, pendant que nous nous entretenions, elle reposait. La conversation devenait languissante, je voulus l'égayer ; je la fis tomber sur le chapitre des femmes. J'avais remarqué, du premier abord, que Ménélas n'était pas porté pour elles ; d'un autre côté, je savais que depuis quelque temps Clinias leur avait juré une éternelle antipathie. je fus curieux d'apprendre quelles pouvaient être leurs raisons pour se séquestrer ainsi de la plus charmante moitié du monde, et pour chercher le plaisir autre part qu'à sa source. La conformité de leurs goûts les ligua tous deuxcontre moi ; je n'opposais à leurs discours que les sentiments de mon coeur et le témoignage de mes yeux : ce n'en était pas assez, mes antagonistes se vantaient d'être fondés sur une solide expérience. J'étais novice, j'aurais été battu.





Recherches | Texte | Lecture | Liste du vocabulaire | Index inverse | Menu | Bibliotheca Classica Selecta (BCS)

 
UCL |FLTR |Itinera Electronica |Bibliotheca Classica Selecta (BCS) |
Responsable académique : Alain Meurant
Analyse, design et réalisation informatiques : B. Maroutaeff - J. Schumacher

Dernière mise à jour : 8/02/2006