HODOI ELEKTRONIKAI
Du texte à l'hypertexte

ACHILLES TATIUS, Leucippé et Clitophon, livre II

τῷ



Texte grec :

[2,1] Ἅμα δὲ ἑαυτοὺς ἐπαινοῦντες ἐπὶ τὸ δωμάτιον ἐβαδίζομεν τῆς κόρης, ἀκροασόμενοι δῆθεν τῶν κιθαρισμάτων· οὐ γὰρ ἐδυνάμην ἐμαυτοῦ κἂν ἐπ´ ὀλίγον κρατεῖν τοῦ μὴ ὁρᾶν τὴν κόρην. ἡ δὲ πρῶτον μὲν ᾖσεν Ὁμήρου τὴν πρὸς τὸν λέοντα τοῦ συὸς μάχην. ἔπειτά τι καὶ τῆς ἁπαλῆς μούσης ἐλίγαινε· ῥόδον γὰρ ἐπῄνει τὸ ᾆσμα. εἴ τις τὰς καμπὰς τῆς ᾠδῆς περιελὼν ψιλὸν ἔλεγεν ἁρμονίας τὸν λόγον, οὕτως ἂν εἶχεν ὁ λόγος· "Εἰ τοῖς ἄνθεσιν ἤθελεν ὁ Ζεὺς ἐπιθεῖναι βασιλέα, τὸ ῥόδον ἂν τῶν ἀνθέων ἐβασίλευε. γῆς ἐστι κόσμος, φυτῶν ἀγλάϊσμα, ὀφθαλμὸς ἀνθέων, λειμῶνος ἐρύθημα, κάλλος ἀστράπτον· ἔρωτος πνέει, Ἀφροδίτην προξενεῖ, εὐώδεσι φύλλοις κομᾷ, εὐκινήτοις πετάλοις τρυφᾷ, τὸ πέταλον τῷ Ζεφύρῳ γελᾷ." ἡ μὲν ταῦτα ᾖδεν· ἐγὼ δὲ ἐδόκουν τὸ ῥόδον ἐπὶ τῶν χειλέων αὐτῆς ὁρᾶν, ὡς εἴ τις τῆς κάλυκος τὸ περιφερὲς εἰς τὴν τοῦ στόματος ἔκλεισε μορφήν.

Traduction française :

[2,1] J'étais demeuré dans le jardin avec Satyrus. Les impressions du plaisir que je venais de goûter m'y retinrent quelques instants. Lorsqu'elles commencèrent à s'affaiblir, je rentrai dans la maison, et mon amour me conduisit à l'appartement de Leucippe. Je la trouvai qui, mariant sa voix aux accords de son luth, chantait les vers où le divin Homère a décrit le combat d'un lion et d'un sanglier. Ensuite elle nous dit cette chanson, que les charmes de labouche qui la prononçait gravèrent dans mon esprit : Aimable rose, au lever de l'aurore, Un essaim de zéphyrs badine autour de toi ; Chacun jure qu'il t'adore, Chacun d'eux te promet une éternelle foi. Mais le soleil, en se couchant dans l'onde, Voit à leurs tendres soins succéder le mépris ; La troupe ingrate et vagabonde Déserte sans scrupule avec ton coloris. Tel est le sort de la belle jeunesse : Mille coeurs enchaînés s'offrent à ses désirs, Mais bientot survient la vieillesse, La fleur tombe, et l'amour cherche ailleurs ses plaisirs. Pendant que Leucippe chantait ainsi sur la rose, il me semblait que j'en voyais une sur ses lèvres. Mes oreilles et mes regards étaient occupés si délicieusement que mon coeur suffisait à peine au plaisir qu'il ressentait.





Recherches | Texte | Lecture | Liste du vocabulaire | Index inverse | Menu | Bibliotheca Classica Selecta (BCS)

 
UCL |FLTR |Itinera Electronica |Bibliotheca Classica Selecta (BCS) |
Responsable académique : Alain Meurant
Analyse, design et réalisation informatiques : B. Maroutaeff - J. Schumacher

Dernière mise à jour : 8/02/2006